Steven Vandeput démonte les preuves des Russes

©EPA

Les preuves apportées par les Russes comme quoi des avions belges sont responsables de la mort de civils en Syrie ne sont pas liées à des f-16 belges, a déclaré le ministre de la Défense.

La Russie accuse les F-16 belges d'avoir tué six civils en Syrie et brandit comme évidence des numéros d'avions. Le ministre belge de la Défense, Steven Vandeput, a démonté ces preuves estimant qu'ils n'appartiennent pas à des avions belges. Il affirme également qu'aucun appareil n'était présent dans le région à ce moment.

Le ministre des Affaires étrangères Didier Reynders avait déjà annoncé plus tôt dans la journée que l'ambassadeur de Russie n'avait pas apporté de preuve d'une implication des F-16 belges dans un bombardement en Russie.

Selon Didier Reynders, ces accusations poursuivent d'autres motifs, dont celui d'affaiblir la coalition formée contre Daech et à laquelle la Belgique participe. "Je vois cela aussi comme une façon de présenter sous un jour meilleur leurs propres dégâts collatéraux en Syrie", a-t-il ajouté. L'opposition a réclamé plus de transparence de la part de la Belgique dans ses opérations en Irak et en Syrie.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés