Trois Belges sélectionnés pour le développement des drones Sky Guardian

©BELGAONTHESPOT

Le constructeur américain de drones General Atomics Aeronautical Systems s'appuiera sur le know-how d'AIRobot, ALX et Hexagon pour le développement des quatre drones commandés par le gouvernement belge.

Le constructeur américain de drones General Atomics Aeronautical Systems Inc (GA-ASI), sélectionné par le gouvernement belge pour la fourniture de quatre drones MQ-9B Sky Guardian pour un montant de 226 millions d'euros, annonce avoir retenu trois partenaires industriels belges pour participer au développement de ces engins potentiellement armés.

Ces entreprises sont:

AIRobot (basée au DronePort de Saint-Trond), spécialisée dans le développement d'équipements pour les opérations professionnelles "aisées, précises et sûres" des drones, ainsi que l'utilisation de l'intelligence artificielle (IA) pour le traitement des images.

ALX Systems (Liège). Elle est aussi pionnière dans le recours à l'IA pour le traitement de "Full Motion Videos" (des images vidéo compressées).

Hexagon, une division de la société louvaniste Geospatial, specialisée dans des solutions logicielles et des outils géospatiaux pour aider les drones à changer de route et "créer une réalité numérique intelligente", a précisé GA-ASI dans un communiqué diffusé en marge du 53e Salon international de l'Aéronautique et de l'Espace (SIAE) qui se tient toute cette semaine au Bourget.

GA-ASI avait rencontré, le 15 mai à Liège, puis le lendemain à Saint-Trond, des entreprises susceptibles d'apporter des technologies de pointe utiles au programme de ses drones Sky Guardian, sous l'appellation de "Blue Magic Belgium". 

De 19 candidats belges à 3 retenus

Cette société américaine avait au départ retenu dix-neuf entreprises belges comme partenaires potentiels pour ce programme - un achat sur étagère en vertu de la procédure américaine appelée "Foreign Military Sales" (FMS) mais assorti de demandes belges de retombées économiques. Elle en a retenu trois, deux flamandes et une wallonne.

3 millions de dollars
R&D
General Atomics Aeronautical Systems Inc s'est engagée à investir 3 millions de dollars de frais de recherche et développement (R&D) auprès de l'industrie belge.

"Nous sommes très impressionnés par les nombreuses entreprises pleines de talents (qui se sont présentées) et en particulier par le concept innovant présenté par les trois finalistes", affirme le patron de GA-ASI, Linden Blue.

Le gouvernement Michel 1er a donné le 25 octobre dernier son aval à une série d'achats militaires, pour 5,6 milliards d'euros, dont le plus emblématique était le remplacement des F-16 par 34 avions de combat furtifs F-35 américains. Mais il avait également décidé d'acheter des blindés français pour près de 1,5 milliards d'euros et quatre drones MQ-9B SkyGuardian de GA-ASI.

L'entreprise californienne s'est engagée à investir 3 millions de dollars de frais de recherche et développement (R&D) auprès de l'industrie belge, afin de l'aider à se rendre compétitive pour de futurs programmes européens de drones (ou avions pilotés à distance, en anglais RPA).

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect