Un million de tonnes de marchandises ont transité par Liege Airport

Dans un communiqué, la direction de l'aéroport liégeois se réjouit de ce nouveau cap franchi. ©Liege Airport

Depuis 1996, Liege Airport semble avoir adopté une stratégie qui porte ses fruits en privilégiant les avions qui transportent des marchandises sur son tarmac.

C'est un cap très symbolique qui a été franchi ce mercredi par l'aéroport liégeois. Liege Airport a dépassé en effet la barre du million de tonnes de marchandises transportées, selon un communiqué. Si ce seuil est particulièrement symbolique, c'est parce qu'il est une étape clé dans la stratégie initiée en 1996 par l'aéroport qui a fait le choix du "full cargo". En d'autres termes, il travaille uniquement avec des compagnies aériennes de transport de marchandises.

"Liège est devenu un village du monde pour toutes les marchandises qui doivent se déplacer vite et loin."
Luc Partoune
CEO de Liege Airport

"Liège est devenu un village du monde pour toutes les marchandises à forte valeur et qui doivent se déplacer vite et loin", se réjouit Luc Partoune, le CEO de Liege Airport. Ce sont des avions en provenance de plus de 250 aéroports qui atterrissent chaque année sur le tarmac liégeois. "En 1996, nous avons transporté un peu moins de 8.000 tonnes… On mesure le chemin parcouru avec le chiffre d'un million de tonnes réparties équitablement entre l'importation et l'exportation", ajoute le CEO.

Le sixième aéroport cargo d'Europe

La direction de l'aéroport se réjouit donc d'être à la tête d'un "hub incontournable" pour "toutes les marchandises à forte valeur et qui doivent se déplacer vite et loin".

Les performances de Liege Airport en font le premier aéroport cargo en Belgique. À l'échelle européenne, les performances du pôle liégeois en matière de transport de fret aérien le hissent à la sixième position dans le classement des aéroports de transport de marchandises, dans un classement mené par l'aéroport de Francfort en Allemagne.

Liege Airport est toutefois le seul en Europe à donner la priorité au full cargo, c'est-à- dire qu'il n'accueille pas en priorité des avions de passagers. Il a d'ailleurs fait du transport express de produits pharmaceutiques et d'animaux vivants sa spécialité.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés