En hausse de 35%, le streaming payant dope le marché belge de la musique

©BELGAIMAGE

Au cours du premier semestre, les ventes de musique se sont affichées à plus de 29 millions d’euros en Belgique. Elles ont à nouveau été tirées par le streaming payant qui représente désormais 62% des ventes.

Les ventes de musique (téléchargement, streaming, CD, vinyls…) ont progressé de 10% entre janvier et juin, selon les chiffres de la BEA (Belgian Entertainment Association). Le chiffre d’affaires du secteur a ainsi atteint 29,1 millions d’euros.

62%
des ventes de musique
Affichant une croissance de 35%, le streaming payant représente désormais plus de 60% des ventes de musique en Belgique.

Le marché reste plus que jamais tiré par le streaming payant (Spotify, Apple Music, Deezer) qui a connu une croissance de 35% durant les six premiers mois de l’année. Avec un chiffre d’affaires de 18 millions d'euros, il représente désormais 62% des ventes contre 50% un an plus tôt. Si on y ajoute le téléchargement payant, le numérique représente 20,6 millions d'euros, soit 71% du total.

Les CD boivent la tasse

Conséquence, les ventes de musique en format physique (CD, DVD, vinyls) chutent de 15% et ne représentent plus que 8,5 millions d'euros de chiffre d’affaires, soit 29% du total. C’est surtout les CD qui boivent la tasse avec un recul de 23% alors que le bon vieux vinyl confirme son retour en force avec une hausse de 3% à un peu plus de 2 millions d'euros de chiffre d'affaires.

Patrick Guns, président de BEA Music et directeur général d'Universal Music Belgium, estime que le potentiel de croissance des services de streaming en Belgique est encore important. De fait, aux Etats-Unis, par exemple, le streaming pèse 75% des ventres en 2018. Mais vu les tendances du marché, il fait preuve d’un bel optimisme pour le reste de l’année.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect