La chute de la fréquentation affecte les trimestriels de Kinepolis

Eddy Duquenne, CEO de Kinepolis ©Thomas De Boever

Le groupe d’exploitation cinématographique, Kinepolis, a vendu plus de 6% de tickets de moins en raison d’une offre de films plus faible.

Les résultats de Kinepolis au premier trimestre 2019 ont souffert de l'absence de gros blockbusters, ce qui rend la comparaison avec le premier trimestre 2018 difficile, affirme le groupe. Le nombre de visiteurs a en effet diminué de 6 % pour s'établir à 8,8 millions. En Belgique, la fréquentation s’est carrément effondrée, diminuant de 23,5% à 1,84 million de spectateurs. Seuls les marchés néerlandais et espagnols progressent.

- 6%
de spectateurs
Le nombre de spectateurs du groupe Kinepolis a baissé de 6% au premier trimestre 2018. La chute est encore plus forte en Belgique (-23,5%)

Conséquence : les principaux indicateurs financiers sont en baisse. 

→ Le chiffre d’affaires (non communiqué) est en recul, malgré la hausse des dépenses par visiteur dans tous les pays (snacks, boissons…).
→ En recul aussi l’Ebitda, renforcée par l'impact du mix de pays
→ Le bénéfice net a diminué, comme le flux de trésorerie
→ Le résultat opérationnel  est lui aussi en recul
→ La dette financière nette augmente par rapport au 31 décembre. En cause? Kinepolis avance des investissements dans l'expansion, dont l'acquisition des cinémas El Punt en Espagne, et dans l’expérience cinématographique pour le spectateur (projection laser, 4DX, RealD 3D).

L'espoir Avengers

"Dans notre secteur, le contenu est un facteur déterminant, relève Eddy Duquenne, CEO de Kinepolis. L'année dernière, nous avons connu un premier trimestre fort grâce à des films à succès internationaux, (Star Wars, Black Panther, Cinquante nuances…), les résultats du premier trimestre 2019 ont donc déçu." Toutefois, ajoute-t-il, "dès que Avengers est sorti en salle, il a compensé, en seulement deux semaines, le retard accumulé au premier trimestre."

Pour redresser la barre, Kinepolis table sur les sorties en cours et à venir comme "Avengers: Endgame", "Dumbo", "Aladdin", "Toy Story 4", "Men in Black: International", "Rocketman", "Spider-man: Far From Home", "Fast and Furious: Hobbs & Shaw", "Le Roi Lion", "La Reine des neiges 2" et "Star Wars, Épisode IX".

Le groupe poursuivra ses investissements notamment au Canada, en Espagne et en France.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect