Le Domaine des grottes de Han lance sa seconde phase d'investissements

©BELGAIMAGE

La société exploitant le site a sollicité ses actionnaires privés, qui ont répondu présent: les 2,4 nouveaux millions financeront le plan pour arriver aux 500.000 visiteurs.

Après une première phase d’investissements qui ont permis le renouveau du site touristique de 2013 à 2018, la société exploitant le Domaine des Grottes de Han vient de solliciter ses actionnaires pour financer une deuxième phase, qui s’étendra sur les cinq années à venir. Ils ont déboursé quelque 2,4 millions d’euros, ce qui a permis de porter le capital de la société anonyme Grottes de Han-sur-Lesse et de Rochefort à 4,9 millions.

70% des actionnaires sont des descendants du fondateur Edouard de Spandl.
Brigitte Malou
CEO

Profil des actionnaires

Ce qui est remarquable dans cette opération, est qu’elle est le fait, pour la majorité d’entre eux, d’actionnaires ayant des liens de parenté avec le fondateur, Edouard de Spandl. "70% d’entre eux sont des descendants d’Edouard de Spandl", confirme Brigitte Malou, l’administratrice déléguée de la société. Elle-même en fait partie. Le baron de Spandl avait acquis le domaine des grottes au milieu du XIXe siècle et avait eu l’idée de l’ouvrir au public quelques années plus tard.

©BELGAIMAGE

Notoire aussi, le fait que le tour de table ne soit constitué que d’individus: n’y figure aucune entreprise, aucun groupe ou fonds d’investissement. Namur Invest est certes présent au conseil d’administration, mais l’invest de la région l’est en tant que créancier (prêt subordonné), pas comme représentant d’un actionnaire.

Après avoir connu une passe difficile les années précédentes, marquée par la baisse de fréquentation du site, les grottes ont hérité d’une nouvelle direction en 2011, qui a restructuré l’ensemble et réinvesti. C’est durant cette étape qu’ont été installés les éclairages au LED dans les grottes, les sentiers pédestres, les tentes suspendues, etc. Le public a répondu positivement à ces initiatives: de 250.000 visiteurs par an, la fréquentation est remontée à 360.000 l’an dernier.

Nouvel accueil

Le redressement s’est reflété dans les comptes. Le chiffre d’affaires a doublé entre 2010 et l’an dernier, pour arriver à 7,9 millions d’euros, avec des résultats nets positifs à la clé chaque année. Et l’équipe a grandi à due concurrence, passant à 93 équivalents temps plein fin 2018, dont une quarantaine de salariés permanents, des saisonniers et des étudiants.

Le rythme de mise en œuvre de ce plan dépendra du chantier administratif qu’il représente, et notamment de l’obtention des permis nécessaires.

"À présent, nous allons réinvestir dans le déménagement des infrastructures d’accueil et de départ vers la Plaine de Dry Hamptay, près de la sortie de la grotte, explique Brigitte Malou. Dans la construction d’un parking pour visiteurs sur l’emplacement de l’actuel camping, dans le développement et l’enrichissement du parc animalier et dans le déploiement d’activités nouvelles de type nature, tels qu’un parcours d’accrobranches ou de nouveaux logements insolites dans des zones hors du périmètre du parc."

Les barques feront leur retour

Le plan prévoit aussi la réintroduction des barques à la sortie des grottes; l’exploitant les avait retirées de la circulation en 2008. À l’époque, elles étaient vétustes, il fallait les remplacer mais la réglementation était complexe, raison pour laquelle il y avait renoncé. "Ces barques accueillaient 90 personnes, ajoute la CEO. Si l’on obtient les feux verts, on optera pour des embarcations plus petites."

Le rythme de mise en œuvre de ce plan dépendra du chantier administratif qu’il représente, et notamment de l’obtention des permis nécessaires. L’objectif est d’accueillir à moyen terme quelque 500.000 visiteurs par an. Mais le Domaine des Grottes fait d’ores et déjà partie du Top 10 et même du Top 5 des sites touristiques wallons, dont le ministre de tutelle René Collin a publié la liste mise à jour mercredi: derrière les intouchables Pairi Daiza et Walibi, qui sont au niveau du million de visiteurs par an, les grottes de Han sont au coude à coude avec l’Abbaye de Maredsous et le Domaine provincial d’Hélécine.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect