Le trio USA-Canada-Mexique accueillera la Coupe du monde 2026

Les représentants des fédérations américaine, mexicaine et canadienne de football se congratulent après avoir décroché l'organisation de la Coupe du monde en 2026 ©REUTERS

Sans surprise la candidature américaine organisera le premier Mondial réunissant48 pays. Candidat malheureux, le Maroc échoue pour la 5ème fois.

David n’a pas battu Goliath. Il n’y a pas eu de surprise au congrès de la Fifa ce mercredi à Moscou. La fédération internationale de football a attribué l’organisation de la Coupe du Monde 2026, la première réunissant 48 pays, contre 32 actuellement, au trio USA-Canada-Mexique. Afin de faire taire les critiques sur le manque de transparence des précédents et les soupçons de corruption, le vote été ouverts aux représentant des quelque 200 membres de la Fifa (hormis les pays candidats) et non pas au comité exécutif constitué d’une vingtaine de personnes

Seul concurrent en lice, le Maroc n’a pas fait le poids Le trio nord-américain l’a emporté par 134 votes contre 65 pour le pays nord-africain. Malgré le soutien de la plupart des pays africains et degrandes nations du football comme la France, le Maroc échoue pour la cinquième fois après ses candidatures avortées en 1994, 1998, 2006 et 2010.

Première à trois pays

C'est la première fois qu'un Mondial se tiendra dans trois pays. Jusqu'ici, seule l'édition 2002, organisée conjointement par la Corée du Sud et le Japon, avait impliqué plus d’un pays. C’est la 3ème fois que le Mexique accueille l’événement après les éditions de 1970 et en 1986, la deuxième pour les Etats-Unis (1994) et la première pour le Canada.

60 des 80 rencontres seront organisées aux Etats-Unis, 10 au Mexique et 10 au Canada. Les USA accueilleront également tous les matchs à partir des quarts de finale.

Arguments sonnants et trébuchants

C’est une victoire pour le président de la Fifa, Gianni Infantino, qui défendait la candidature du trio américain. Celle-ci présentait les arguments les plus solides avec 23 stades quasi opérationnels (dix-sept aux USA, trois au Mexique et trois au Canada) contre seulement 14 au Maroc dont neuf sont encore à construire. Les membres de la Fifa ont donc sans doute voulu se prémunir contre les critiques, alors que l’organisation est régulièrement accusé de folies des grandeurs.

C'est une victoire our le président de la Fifa, Gianni Infantino

La candidature américaine offrait aussi le meilleur " return " financier pour la Fifa, soit 14 milliards de dollars de recettes, grâce à la capacité de ses stades et à l’attrait de ces trois pays pour les sponsors, contre 5 milliards de dollars pour le Maroc.

14
milliards de dollars
C'est le montant des recettes prromises à la Fifa par le trio organisateur de la Coupe du monde 2026.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content