"Walibi doit redevenir le premier parc de loisirs de Belgique"

©Photo News

En 2017, le parc wavrien a accueilli un million de visiteurs. Un record. D'ici 4 ans, tout le parc sera remis à neuf.

Les parcs de loisirs représentent 42% du chiffre d’affaires de la Compagnie des Alpes. Cette activité connaît une croissance deux fois plus forte que celles des domaines skiables (+ 8,4% lors du dernier exercice, contre 4,2% pour le ski). Pourtant, le groupe revient de loin: "Cela n’a pas toujours été évident, confirme Dominique Marcel, PDG de la Compagnie des Alpes. Quand on s’est lancé dans les parcs, ils étaient bien moins rentables que le ski, on les a en outre acquis à un moment où les prix étaient assez élevés et ils rencontraient des difficultés, faute d’investissements. Nous avons donc dû en remettre certains à niveau et en céder d’autres qui ne correspondaient pas à notre stratégie. Quand ce travail a été fait dix ans plus tard, on a pu se remettre à accélérer les investissements dans de nouvelles attractions; la fréquentation a suivi."

Extension des périodes d’ouverture, développement de l’offre hôtelière, animations, etc., ont ainsi permis de doper les ventes. Résultat: au cours des quatre dernières années, le nombre de visites a augmenté de 21% et le chiffre d’affaires de 32%.

100 millions pour Walibi

Parmi les plus gros bénéficiaires de ces investissements figure le parc Walibi à Wavre, que la Compagnie des Alpes a acquis en 2006. Entre 2016 et 2022, le groupe aura investi 100 millions d’euros dans le parc d’attractions du Brabant wallon.

"Walibi a encore un gros potentiel de développement."
dominique marcel
pdg de la compagnie des alpes

Une vingtaine de millions ont déjà été engagés en 2016 et en 2017, 10 autres seront consacrés à la rénovation du parc aquatique voisin Aqualibi et l’essentiel, soit 70 millions, seront injectés d’ici 2022 dans de nouvelles attractions (30 millions) et l’amélioration de l’offre existante et de "l’expérience" du visiteur (40 millions): restauration, boutiques, nouvelle thématisation des espaces…

"D’ici quatre ans tout sera remis à neuf, indique François Fassier, directeur des parcs de loisirs de la Compagnie des Alpes. Notre objectif est de refaire de Walibi le premier parc d’attractions du pays." Un statut qu’il a perdu au profit de Plopsaland (groupe Studio 100). "Walibi est le parc qui possède la plus forte notoriété en Belgique, mais il a encore un gros potentiel de développement", ajoute Dominique Marcel.

Apparemment, les premiers résultats sont encourageants, grâce notamment à l’effet Pulsar, grosse attraction lancée en 2016: "Walibi a connu cette année sa meilleure saison depuis que nous avons repris le parc, il se rapproche des meilleurs en termes de rentabilité", assure Dominique Marcel.

Une année record

Cette année, il a enregistré un million de visiteurs, alors que l’Aqualibi en a accueilli 450.000. Quant à Bellewaerde, il a attiré 800.000 personnes. Lui aussi se verra doté d’une enveloppe de 17 millions pour l’ouverture d’ici 2019 d’un parc aquatique "indoor".

Parallèlement à ces investissements, la Compagnie des Alpes poursuit le développement du parc Spirouland, prévu dans le cadre du projet Neo au Heysel. Un investissement de 15 à 20 millions d’euros pour ce parc thématique couvert dédié à l’univers du célèbre groom. II devrait voir le jour en 2022-2023 et attirer entre 400.000 et 500.000 visiteurs par an.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content