Publicité
Publicité

Aides en hausse pour le secteur audiovisuel francophone en 2020

Le cinéma a été un des principaux secteurs affectés par la crise. ©Hans Lucas via AFP

Plus de 34 millions d'euros ont été mis à la disposition du secteur audiovisuel par la Fédération Wallonie Bruxelles, dont 4,5 millions d'aides covid.

Le bilan 2020 du Centre du cinéma et de l'audiovisuel (CCA) a forcément un caractère atypique, le secteur ayant été fort affecté par la crise sanitaire (tournages réduits, fermeture des salles…). L'activité a de fait été réduite avec une baisse du volume de coproductions internationales, passées de 42 à 32 films terminés, le nombre de productions majoritaires belges passant de 20 à 11.

Les moyens mis à la disposition de l'audiovisuel ont cependant augmenté, passant de 30,3 millions à 34,3 millions puisque la Fédération Wallonie-Bruxelles (FWB) a injecté 24,1 millions dont 4,5 millions dans un "plan de relance" du secteur visant à aider auteurs, producteurs, distributeurs et salles à affronter la crise. Les chaînes de télévision et les télédistributeurs (RTBF, Be TV, Voo, Proximus…) ont conformément à leurs obligations légales investi 10,2 millions, légèrement moins qu'en 2019. Opérant sous pavillon luxembourgeois, RTL n'en fait pas partie.

580.000
entrées
À lui seul, le film d’animation Bigfoot Family, de Ben Stassen, sauve le box-office du cinéma belge francophone.

Le Tax shelter reste de loin la principale source de financement du secteur. Bien que les fonds levés aient été en recul sensible (79,1 millions contre 88,6 en 2019), son apport s'élève à 36,9% du total (33,2% en 2019), devant le CCA (20,6%), l'apport des producteurs (15,2%), les ventes internationales (8,1%) et les fonds régionaux (Wallimage et Screen Brussels avec 5,3%). La directrice du CCA, Jeanne Brunfaut, n'a pas manqué de s'inquiéter que le Tax shelter continue de servir à plus de 80% les coproductions internationales au détriment des films majoritairement belges.

Box-office en trompe-l'œil

Côté box-office, enfin, les chiffres sont tronqués par les longs mois de fermeture de salles. Seuls 13 films d'initiative belge francophone ont pu sortir contre 25 en 2019. Néanmoins, ils ont enregistré un boom de plus de 50% des entrées en Belgique (+46% en France). Mais cette performance est due au seul film d'animation Bigfoot Family de Ben Stassen (126.000 entrées en Belgique et 454.000 en France). Sans lui, le nombre d'entrées a chuté de plus de 50% en Belgique.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés