Double opération lucrative pour Cobepa

Babilou compte une quinzaine de crèches en Belgique, principalement à Bruxelles et Anvers. ©RV DOC

Le véhicule majoritairement détenu par les Spoelberch est sorti du groupe de crèches Babilou, de même que du fournisseur de services aux fonds d'investissement Gen II.

Un confinement n'est pas l'autre pour Cobepa. Au printemps dernier, la société d'investissement se débattait avec Le Pain Quotidien, dont elle était alors le principal actionnaire. Désormais, la situation s'améliore pour le véhicule détenu en majorité par les Spoelberch.

Cobepa vient en effet de finaliser la cession de sa participation de 20% dans Babilou au fonds d'infrastructure Antin. La société était restée au capital du groupe de crèches français pendant sept ans. L'opération est évaluée entre 1 et 1,5 milliard d'euros, selon la presse hexagonale, mais sans que le retour sur investissement pour les Belges n'ait filtré.

Back office

Mais ce n'est pas tout. Restée presque complètement sous le radar, Cobepa a également réalisé un autre deal d'importance en vendant sa participation de 40% dans Gen II, décrit simplement dans son rapport annuel comme un véhicule fiscalement avantageux dans l'État américain du Delaware.

Les acheteurs sont les fonds d'investissement General Atlantic et Hg, connu dans notre pays pour être propriétaires du fournisseur d'hébergement belgo-néerlandais Team.Blue (ex-Combell).

375
milliards de dollars
Gen II gère 375 milliards de capitaux provenant de plus de 500 fonds et de leurs 25.000 investisseurs.

Le nom de Gen II ne vous dira peut-être rien. Pourtant, derrière celui-ci se cache une société qui joue un rôle essentiel dans le back office des fonds d'investissement. L'entreprise s'occupe de leur comptabilité, gère les relations avec leurs investisseurs, etc. Pour situer l'ordre de grandeur dont on parle ici, elle gère 375 milliards de dollars de capitaux provenant de plus de 500 fonds et de leurs 25.000 investisseurs.

Cobepa, qui n'a pas souhaité commenter l'information, avait rejoint le capital en 2017, fort de 140 millions de dollars mis sur la table.

Selon nos informations, elle a particulièrement bien profité du rachat, enregistrant un solide rendement.

La société d'investissement bruxellois poursuit pour autant l'aventure puisqu'elle a racheté une petite participation (minoritaire) dans la nouvelle construction au-dessus de Gen II.

Actionnaires de renom

Depuis sa séparation de BNP Paribas en 2004, plus de la moitié de Cobepa est aux mains des Spoelberch, une des familles belges actionnaires de référence du géant brassicole AB InBev.

Le restant des parts est détenu par la famille pharmaceutique allemande Boehringer, par les descendants du banquier Benjamin de Rothschild et par l'investisseur britannique Caledonia Investments (5,4%).

La famille française Soutiran les rejoignait au capital de la société en mai dernier suite au rachat du spécialiste hexagonal des étiquettes viticoles et capsules Sparlex par le leader mondial des bouchons synthétiques Enoplastic – dont Cobepa est le principal actionnaire depuis l’année dernière.

En mai, et malgré la crise du coronavirus, Cobepa versait un dividende brut de 53,5 millions d'euros pour l'exercice 2019 à son actionnaire Cobehold, dont 44 millions d'euros furent réservés aux actionnaires.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés