Fédération Horeca Bruxelles: "On ne peut pas ne pas nous aider"

Les cafés resteront fermés pour un mois à Bruxelles... Un mois seulement? se demande déjà le secteur. ©REUTERS

Pour l'organisation des cafetiers bruxellois, la décision de fermeture est compréhensible, mais il faudra que la Région vienne en aide au secteur.

A la Fédération Horeca Bruxelles, on se dit surpris par la décision du Conseil de sécurité bruxellois, tout en la comprenant, vu l'extension de la pandémie. "Nous pensons toutefois que le risque va simplement se déplacer vers des fêtes privées, car il existe de multiples possibilités de location d'appartement en ligne pour les particuliers qui veulent continuer à faire la fête", souligne Marc Van Muylders, le vice-président de la Fédération.

Celui-ci accepte, en revanche, l'idée que les restaurants pourront rester ouverts. "Les risques sont moindres dans les restaurants, où les gens restent moins longtemps et ne s'attablent souvent qu'avec des proches", note-t-il. Les protocoles sont différents aussi. Ce qui l'inquiète plus, c'est la durée de la nouvelle interdiction d'ouverture: "On ne va pas se remettre à danser dans les établissements demain", lance-t-il avant de concéder qu'on est peut-être parti pour une période nettement plus longue de fermeture. "On opère dans un business en one-to-one, en contact direct, comme le secteur du voyage."

"Les risques sont moindres dans les restaurants, où les gens restent moins longtemps et ne s'attablent souvent qu'avec des proches."
Marc Van Muylders
Vice-président de la Fédération Horeca Bruxelles

Faudra-t-il apporter une nouvelle aide financière au secteur? "C'est la seule solution, répond-il. On ne peut pas ne pas nous aider. On ne va pas laisser les cafetiers sur le carreau! On ne doit même pas le demander, ça doit être la réaction normale du gouvernement bruxellois." Comment? Il cite à titre d'exemple le mécanisme mis au point au Grand Duché de Luxembourg, où les cafetiers peuvent recevoir un prêt égal à un quart de leur chiffre d'affaires 2019. "De quoi couvrir leurs frais fixes."

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés