Gagner au Lotto et démissionner ? Un peu léger

©Photo News

S'ils gagnaient au Lotto, 4 Belges sur 10 arrêteraient de travailler, selon un sondage lancé par Tempo-Team. Les fonctionnaires seraient plus enclins à rester au travail.

Si vous gagniez au Lotto, arrêteriez-vous de travailler ? Avec l'aide du bureau spécialisé Indiville, le groupe de services de ressources humaines Tempo-Team a mené un sondage auprès de 2.506 travailleurs et 269 employeurs en Belgique. Il a ainsi découvert que 4 travailleurs sur 10 choisiraient de se la couler douce.

10
millions d'euros
Le plus gros gain jamais remporté par un joueur au Lotto s'élève à un peu plus de 10 millions d'euros.

L'enquête a toutefois montré que les fonctionnaires seraient un peu moins enclins à lâcher leur "taf" que les employés et les ouvriers. Mais les résultats de sondage auraient sans doute été très différents si, au lieu du Lotto, ils avaient pris pour base l'EuroMillions.

Le Lotto, ce n'est pas l'EuroMillion...

Quand on gagne au Lotto, c'est rarement pour de très grosses sommes. Dans cette étude, Tempo-Team évoque un gain d'environ un million d'euros. On peut y gagner plus, certes, mais c'est rare. Renseignement pris à la Loterie Nationale, le record s'élève à un peu plus de 10 millions d'euros. Avec un million d'euros, personne ne peut être certain d'avoir assez pour vivre confortablement longtemps, a fortiori avec des taux d'intérêt à ras du plancher comme actuellement.

Si on gagne à l'EuroMillions, en revanche... Il y a quelques semaines, un citoyen suisse a enlevé un jackpot de 210 millions d'euros. Sans aller jusque-là, on veut croire que bien plus de 4 Belges sur 10 seraient disposés à prendre congé de leur employeur en cas de gain à l'EuroMillions.

En cas de départ anticipé, les fonctionnaires auraient plus à perdre du côté de la pension que les travailleurs du secteur privé.

On peut aussi prendre le problème à l'envers: près de 6 Belges sur 10 continueraient donc de travailler s'ils empochaient un million non taxé. Qu'en conclure, sinon qu'ils seraient vraisemblablement bien avisés de le faire et qu'ils semblent heureusement nombreux à raisonner sainement...

Fonctionnaires béats?

Reste à déterminer si les fonctionnaires sont plus sages que les employés et les ouvriers, ou si d'autres raisons peuvent expliquer l'écart qu'ils marquent par rapport aux deux autres statuts face au gain du Lotto. "Leur niveau de pension", nous souffle un expert. Et c'est vrai qu'en cas de départ anticipé, ils auraient plus à perdre de ce côté là que les travailleurs du secteur privé.

Pour Tempo-Team, qui voit les choses en, disons, plus rose, le fait de continuer à travailler ou pas dépendrait surtout du niveau d'implication, de motivation et de plaisir ressenti au travail. On n'a pourtant pas le sentiment que les fonctionnaires y soient tellement plus heureux que les autres...

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés