Publicité

Kinepolis peut encaisser le choc de la crise

Jusqu'à la fermeture des salles de cinéma, le 13 mars, la croissance du nombre de visiteurs à Kinepolis était de 12%, dont 2,9% en Belgique. ©BELGAIMAGE

La crise du coronavirus a lourdement affecté Kinepolis durant les trois premiers mois de l’année, avec une perte de plus de 9% de ses visiteurs. Juste avant la crise, le nombre de visiteurs avait bondi de 12%.

À l’issue du premier trimestre, le groupe Kinepolis a vu le nombre de ses visiteurs chuter de 9,1% dans les huit pays où il est actif, soit un total de 8 millions d’entrées. Un chiffre conforme aux attentes de l’analyste d’ING (-9%). La baisse est un peu atténuée suite à l’ajout des activités américaines au quatrième trimestre de 2019. C’est en France (13 cinémas) que la chute est la plus forte (-36%). La Belgique, où Kinepolis est largement leader, recule de 12,7%.

8 millions
de visiteurs
À l'issue du premier trimestre, le nombre de visiteurs Kinepolis a chuté de 9,1% à 8 millions dans les 8 pays où le groupe est actif.

Sans donner de chiffres, Kinepolis indique que tous les indicateurs sont en recul: chiffre d’affaires, ebitda ajusté (en raison de la part importante de la Belgique dans le mix pays), résultat net (en raison aussi de charges financières et amortissements plus élevés suite à la croissance du groupe).

Jusqu’à la fermeture des salles le 13 mars, le nombre de visiteurs avait augmenté de 12% par rapport à la même période en 2019, grâce à l’ajout des activités américaines. En Belgique, la croissance était de 2,9%.

Ces dernières semaines, Kinepolis a pris des mesures afin de réduire la base des coûts opérationnels et de protéger la situation de flux de trésorerie de l’entreprise. Des efforts ont également été consentis au niveau du management (réductions salariales, réduction des honoraires du conseil d’administration, report de paiement des bonus). En outre, Kinepolis ne versera pas de dividende pour 2019.

Kinepolis rappelle qu’au début de la pandémie il disposait de près de 70 millions d’euros de liquidités – suffisantes selon lui pour faire face à cette crise – et d'une ligne de crédit de 120 millions d’euros. Pour le reste de l’année, en fonction de la durée de fermeture dans les différentes régions, Kinepolis attend un impact important sur ses résultats financiers 2020. Mais il ne peut encore l’évaluer en ce moment.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés