Le Canada sourit à Kinepolis

©Wim Kempenaers (WKB)

Nouvelle année record pour Kinepolis en 2018: le nombre de visiteurs a dépassé les 35 millions, en grande partie grâce au Canada, devenue le deuxième marché du groupe. Le groupe propose un dividende en hausse de 1,1%.

Malgré les fortes chaleurs de l’été et la Coupe du monde, l’opérateur de salles de cinéma Kinepolis signe une belle année en 2018, en grande partie grâce à l’intégration réussie du groupe canadien Landmark Cinemas qui a contribué dans une large mesure aux résultats du groupe. Ces derniers sont, dans l’ensemble, légèrement supérieurs aux prévisions des analystes de KBC.

"2018 a été une année importante en termes de validation de notre acquisition au Canada, notre première expansion en dehors de l’Europe. L’intégration des cinémas acquis se déroule bien et les bases de la mise en œuvre de notre stratégie à trois piliers ont été jetées", a commenté Eddy Duquenne, CEO de Kinepolis Group.

Le nombre de visiteurs a augmenté de 40,7 %, pour atteindre 35,6 millions, grâce à l’expansion au Canada, l’inauguration de différents nouveaux complexes et l’acquisition de NH Bioscopen à Hoofddorp et Schagen (Pays-Bas).

Sans cela, le recul du nombre de visiteurs -en raison d'un été caniculaire, de la Coupe du Monde de football, d’une offre de films moins porteuse et de l’absence de gros blockbusters au quatrième trimestre- s’est ressenti partout en Europe à l’exception des Pays-Bas (+28,2%) : -5,2% en Belgique, -6,8% en France, -2,1% en Espagne, -11,9% au Luxembourg et – 14% en en Suisse.

Le Canada, deuxième marché du groupe

Les produits totaux ont augmenté de 33,9 %, pour atteindre 475,9 millions d’euros (là où les analystes tablaient sur 470 millions d’euros), le chiffre d’affaires associé à la fréquentation grimpant de 41,0 %. Les produits associés à la fréquentation ont connu une progression plus importante que la fréquentation (+41,0 %), grâce à une hausse des ventes par visiteur dans tous les pays.

 "Le fait que Landmark Cinemas Canada a comptabilisé pour la première fois un exercice complet (par rapport à 3 semaines en 2017) provoque un bouleversement du mix de pays. La Belgique représente encore 33 % du chiffre d’affaires, tandis que le Canada se hisse à la deuxième place, avec 26,7 % du chiffre d’affaires", écrit Kinepolis.

Dividende en hausse de 1,1%

L’ EBITDA récurrent a grimpé de 14,1 %, pour s’établir à 119 millions d’euros. L’ajout du Canada a, comme attendu par le groupe et les analystes, entraîné un recul de l’EBITDA moyen par visiteur, vu que la plupart des complexes canadiens sont loués. Il chute de 4,12 euros à 3,34 euros.

Le bénéfice courant net a, quant à lui, chuté de 3,4 %, à 47,4 millions d’euros. Le résultat par action s’est élevé à 1,76 euro. Le flux de trésorerie libre a augmenté de 5,3 millions d’euros à 64,7 millions d’euros. Le dividende par action proposé s’élève à 0,92 euro, soit une hausse de 1,1 %. La mise en paiement du dividende est prévue à partir du 14 mai 2019.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect