"Les machines à sous doivent disparaître des cafés"

La Commission des jeux de hasard rappelle que les machines des cafés à l'inverse de celles des casinos (ici Toulouse) ne sont pas soumises à la loi sur les jeux de hasard. ©GAMMA

Pour la Commission des jeux de hasard, les machines à sous dans les cafés contourneraient les limitations et constituent "un pas dangereux vers la dépendance".

La Commission des jeux de hasard a tiré la sonnette d'alarme à propos des machines à sous présentes dans les cafés. Elles accepteraient de plus en plus souvent une mise maximum plus élevée que ce qui est prévu par la loi. La Commission appelle dès lors le gouvernement à faire interdire les quelque 10.000 machines en Belgique, indique De Morgen samedi.

Les machines qui inquiètent la Commission des jeux de hasard semblent à première vue irrépréhensibles. Il s'agit de machines à sous dont la mise maximale est de 0,22 euro et le rendement ne dépasse pas les 6,40 euros par partie, soit des montants bien moins importants qu'au casino.

Mais ces montants sont trompeurs, explique Marjolein De Paepe de la Commission des jeux de hasard. "C'est un pas dangereux vers la dépendance. Les machines à sous ressemblent de plus en plus à des 'slots machines', mais ne sont pas soumises à la loi en matière de jeux de hasard. C'est un problème croissant auquel nous aimerions mettre un terme."

De plus, les machines s'en tiennent de moins en moins à la mise maximale de 0,22 euro, parce que de moins en moins soumises à des contrôles.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés