Les Pinault embraient dans la frénésie européenne des Spac

Iris Knobloch posant avec le César du meilleur film étranger Argo, dans son rôle de présidente de Warner France – entre autres géographies. ©MAXPPP

La vétéran des médias Iris Knobloch dirigera le véhicule d'acquisitions dédié à l’industrie du divertissement et des loisirs, porté par les holding des Pinault et de Matthieu Pigasse.

Le holding ("Artemis") de la famille Pinault (Kering, Christie's, Le Point...) et celui ("Combat") du banquier d'affaires Matthieu Pigasse (Le Monde, Les Inrocks...) ont annoncé mercredi la création d'I2PO, un Spac (Special Purpose Acquisition Company, NDLR) dédié à l’industrie du divertissement et des loisirs ambitionnant de lever quelque 250 millions d'euros, avec pour cible une ou des acquisitions en Europe.

Ce montant pourra être "porté à 300 millions d'euros en cas d’exercice intégral de la clause d’extension", précisait dans la foulée un communiqué.

300
millions d'euros
Le véhicule d'acquisitions ambitionne de lever jusqu'à 300 millions d'euros.

Le véhicule d'acquisitions, coté à la Bourse de Paris, sera dirigé par Iris Knobloch en qualité de présidente du conseil d'administration et de directrice générale. L'intéressée – puisqu'elle fait aussi partie des parties fondatrices – connaît bien le secteur visé pour afficher au compteur 25 ans de carrière du côté de WarnerMedia. Jusqu'à aujourd'hui, elle y était à la tête des activités en France, en Allemagne, en Autriche, en Suisse et au Benelux.

Consolidation

Déjà cofondateur du groupe audiovisuel français parmi les principaux d'Europe Mediawan (groupe AB, Lagardère Studios...) et du champion du bio en devenir 2MX Organic – ayant tous deux démarré en tant que Spac – aux côtés notamment du milliardaire des télécoms Xavier Niel, Matthieu Pigasse "a la connaissance de ce type de véhicule, tandis qu'Artemis sait accompagner des entreprises sur le long terme pour en faire des champions", a souligné l'Allemande dans un entretien accordé à nos confrères du Figaro.

"Il y a une opportunité de changer d'échelle pour faire face aux grands conglomérats américains."
Iris Knobloch
Cofondatrice d'I2po

Objectif? "Le marché du divertissement sur le continent est fragmenté. Il comprend des acteurs solides, mais qui restent encore trop souvent des champions nationaux. Il y a une opportunité de changer d'échelle pour faire face aux grands conglomérats américains, et cela peut passer par la consolidation", poursuit la vétéran des médias, dans la droite ligne des propos du patron d'RTL Group, Thomas Rabe, mi-mars, qui ont mené à la vente de M6 à TF1, de RTL Nederland à l'homme d'affaires John De Mol puis de RTL Belgium au duo Rossel/DPG Media.

Pour autant, l'idée d'I2PO ne sera pas de cibler la création de contenus à proprement parler, mais bien les métiers connexes, tels que "la préproduction, la post-production, les services de doublage, les studios de tournage".

La dirigeante imagine ainsi bâtir un point de passage incontournable pour qui souhaite produire des films et des séries en Europe, en ce compris à destination des plateformes de streaming vidéo, soumises à de nouvelles obligations de financement de la création européenne.

I2PO lorgne enfin également le marché du streaming musical et du podcast, encore sous-pénétré en Europe, celui de l'édition de jeux vidéo.

La propriété intellectuelle est aussi visée, avec l'idée de débusquer des licences locales déclinables à l'international. "Les propriétés intellectuelles européennes sont sous-exploitées, alors qu'elles peuvent voyager bien plus facilement grâce aux plateformes. Regardez le succès de la série Lupin (avec Omar Sy, NDLR) sur Netflix, une licence pourtant très française!", note Iris Knobloch.

I2PO lorgne enfin également le marché du streaming musical et du podcast, encore sous-pénétré en Europe, celui de l'édition de jeux vidéo, ainsi que les plateformes de loisirs dans le voyage.

Conseil de choc

L'Allemande, qui siège au passage aux conseils d'AccorHotels, de Lazard et de LVMH, sera épaulée dans sa mission par quelques poids lourds tels que Mathias Döpfner, CEO du groupe Axel Springer – et administrateur de Netflix –, ou encore Catherine Powell, ex-présidente des parcs Disneyland en Californie, en Floride et en France, ayant depuis renforcé les rangs du géant américain Airbnb.

Le conseil d'administration sera complété notamment de François-Henri Pinault, de Matthieu Pigasse, de l'ex-ministre et haute fonctionnaire Fleur Pellerin, ou encore de la présidente exécutive d'Havas Worldwide, Mercedes Erra.

Le résumé

  • La famille Pinault, le banquier d'affaires Matthieu Pigasse et une ex-dirigeante de WarnerMedia ont annoncé mercredi le lancement d'un Spac ambitionnant de lever jusqu'à 300 millions d'euros.
  • Objectif? Une ou des acquisitions dans le divertissement en Europe. Nom de code? "I2PO".
  • Pigasse connaît bien ce genre de véhicules d'acquisitions pour avoir déjà lancé Mediawan dans l'audiovisuel et 2MX Organic dans la consommation durable aux côtés de Xavier Niel.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés