Six clubs de football belges en quête de frissons et de millions

©Photo News

Les playoffs 1 promettent une belle activité économique autour de 6 clubs qui rêvent des millions des champions.

Dans les clubs de division 1 de football qui ont décroché leur précieux sésame et participent aux "playoffs 1", on se prépare à récolter les lauriers de la qualification. Depuis hier soir, la compétition belge est passée dans sa dernière phase. Six clubs ont vu leurs points divisés par deux et s’affrontent pour quatre places qualificatives en coupe d’Europe en plus de la place déjà attribuée au gagnant de la coupe de Belgique: Zulte Waregem.

"Toutes les places à domicile pour les supporters du Club de Bruges sont vendues."

Jouer les playoffs 1 est une garantie de recettes très bien venues pour ces clubs. Au Club de Bruges on nous le dit avec panache, les cinq matchs à domicile se joueront à guichets fermés alors que cela n’était arrivé qu’à huit reprises pendant la phase classique du championnat. Il ne reste que quelques places à écouler pour des supporters visiteurs. "À mon avis, on ne connaîtra le champion que lors des toutes dernières journées", pense Johan Koekelbergh, du service communication du Club de Bruges. Au plus le suspens est au rendez-vous au mieux pour les clubs. à Bruges, 28.500 personnes (et non 30.000 par mesures de sécurité) se rendront aux stades pour les matchs, avec un paquet de dépenses à la clé.

Le système des playoffs 1, qui veut que les six meilleures équipes s’affrontent dans un mini-championnat en fin d’année, a toujours eu ses détracteurs. Mais du point de vue de l’activité économique, le bénéfice de l’exercice est certain. Les stades sont combles, les activités annexes au stade également. Le merchandising des clubs tourne à grand régime.

Le pactole des champions

Mais le vrai Graal, c’est la qualification pour la Ligue des Champions et son pactole en millions d’euros. Sans ne gagner le moindre point sur l’année, un club qualifié pour les phases de poules a déjà gagné 12,7 millions d’euros de primes cette année. Tout ceci sans les recettes liées à l’activité. En cas de parcours plus abouti, les sommes n’en sont évidemment que plus grandes avec un total triplé pour le gagnant.

Herman Van Holsbeeck, le manager général d’Anderlecht l’a dit dans les colonnes de nos confrères de la Dernière Heure les Sports ce vendredi: en fonction des performances de son club, son activité sur le marché des transferts durant l’été sera toute autre. En cas de qualification pour la "Champions", le manager d’Anderlecht indique qu’il pourrait utiliser le challenge sportif et les millions pour tenter de faire rester certaines pépites d’Anderlecht dans la maison mauve.

Charleroi rêve d’Europe

Plus loin dans le classement, Charleroi débute ces playoffs 1 à la sixième position. Le club qui a signé une véritable renaissance ces dernières années dans le championnat belge est aussi le seul wallon dans le groupe de tête au grand dam de son frère ennemi, le Standard. Les Zèbres veulent faire de cette présence dans le top 6 une habitude et rêvent d’accrocher un ticket européen. Avec 6 équipes qui se tiennent en 6 points pour 30 points distribués en tout, quoi qu’en disent les clubs, les jeux sont ouverts pour tout le monde et l’expérience à montré que tout pouvait changer d’un jour à l’autre dans ce mini-championnat où chaque match est une affiche.

Le but du club carolo est d’accrocher une place européenne dans l’Europa league. La deuxième coupe européenne est certes moins lucrative, mais l’est tout de même surtout pour des clubs plus modestes. Sans compter le prestige qui va avec. Pour ceci, il faudra dépasser des équipes comme Ostende de Marc Coucke ou les Buffalos de Gand, l’autre grande success story du petit cénacle du foot belge de ces dernières années.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés