Un e-championnat interentreprises sur Gran Turismo

En mal de réseautage, la chambre de commerce de Liège lance une compétition en ligne sur PS4 réunissant des entreprises.

La compétition automobile draine son lot d’hommes d’affaires et d’entreprises avides de réseautage. Il suffit de voir le monde qui se presse dans les loges des différentes courses organisées à Francorchamps. La Chambre de commerce et d’industrie de Liège-Verviers-Namur élargit le constat. En ces temps de confinement, c’est toute forme de networking qui est mise en veilleuse. D’où l’idée de lancer une compétition automobile… virtuelle pour susciter des relations entre les entreprises.

"C’est un peu la raison d’être d’une chambre de commerce que de tisser des liens entre les entreprises membres. Nous organisons toute une série d’activités pour cela. Mais pour l’instant, on ne peut rien faire, si ce n’est de manière virtuelle", commente Christophe Mausen, Chief Innovation Officer de la CCI. L’idée est donc née de lancer un championnat interentreprises sur Gran Turismo, célèbre jeu de course automobile sur PS4.

"C'est la raison d'être d'une chambre de commerce que de tisser des liens entre les entreprises."
Christophe Mausen
Chief Innovation Officer de la CCI Liège-Verviers

Le principe est simple: 32 voitures se disputeront un championnat de 5 manches, à raison d’une compétition par semaine. Ouverture des hostilités ce jeudi 28 mai à partir de 20h, par Francorchamps évidemment, avant Brandshach, le Nurburgring, Barcelone et Interlagos. En fonction des temps de référence réalisés aux essais, les voitures seront réparties en deux catégories de 16 voitures, Pro et Business. Les essais et la course se déroulent évidemment en ligne et peuvent être suivis en direct via la plateforme Twitch.tv, avec les commentaires d’un journaliste de Eleven et l’une des voix du circuit de Francorchamps.

32
voitures
32 voitures s'aligneront en deux catégories en fonction des temps de référence aux essais

Comme toute grande compétition sportive, l’initiative a séduit des sponsors. Le concessionnaire BMW liégeois Discar en sera le principal partenaire. Toutes les voitures alignées seront donc des BMW qui répondent aux caractéristiques de la catégorie GT3 de la FIA. Chaque entreprise participante peut "habiller" sa voiture de ses propres couleurs et logo. Le réalisme est saisissant. Frais d’inscription: 350 euros pour l’ensemble du championnat.

Pour la partie technique du règlement notamment, la CCI de Liège a fait appel à Pierre-Yves Rosoux, pilote professionnel sur circuit, coach automobile, mais aussi "pilote de précision" pour le cinéma. "C’est lui qui s’assurera que toutes les voitures ont des caractéristiques similaires et qui correspondent bien à la réalité de la course", précise Mausen. "Il apporte aussi à l’événement son réseau du monde du sport automobile."

L’objectif de la compétition est triple: véhiculer l’image de l’entreprise notamment via les superbes livrées dont sont parés les bolides; rétablir les liens entre les collaborateurs et tisser des liens entre les entreprises. Libre à chaque société de choisir son pilote comme il l’entend. "C’est rarement le patron qui prend le volant", fait remarquer Mausen. Le groupe de construction Eloy a fait appel à l’un de ses employés pilote de Fun cup, une autre a confié le volant au fils du patron, un ado fondu de jeu en ligne. La filiale belge d’un groupe d’intérim français s’est adjoint les services d’un e-pilote monégasque. Chaque participant peut évidemment inviter autant de personnes qu’il le souhaite à admirer ses exploits en ligne.

Mais puisque l’objectif est de faire du réseautage, les essais et les courses se poursuivront par un cocktail virtuel durant lequel les participants peuvent faire plus ample connaissance et refaire la course autour d’un verre. Bien réel celui-là, puisqu’une société de courrier express partenaire apportera deux bouteilles de Bière des Amis à chaque pilote. À consommer devant son écran après la course!

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés