Publicité

Un potentiel de hausse de 60% pour cette action belge

©Antonin Weber / Hans Lucas

Elle a déjà bondi de 45% depuis le début de l'année, mais pourrait encore s'envoler de 60% dans un horizon de 12 mois, selon un analyste d'ING. Découvrez cette action belge à fort potentiel.

Secteur particulièrement impacté par la crise sanitaire, les cinémas reprennent petit-à-petit le dessus. Lors du troisième trimestre, 7,1 millions de visiteurs se sont rendus dans les salles obscures de Kinepolis , ce qui équivaut à 70,5% de la fréquentation de la même période de 2019, soit avant la pandémie, et représente un bond de 193% par rapport à 2020.

La sortie de blockbusters comme "Fast and Furious 9", "Black Widow" ou "Shang-Chi et la légende des dix anneaux" ont attiré les foules, sans compter le nouveau James Bond, "Dune" et "Venom" qui sont sortis en octobre.

"Le marché sous-estime encore l’impact de la hausse des prix, de l’augmentation des ventes en salle et des économies de coûts."
David Vagman
Analyste chez ING

Bond de 44%

En bourse, l’action Kinepolis a également retrouvé une santé après avoir touché le fond en octobre 2020 à 21,8 euros. Elle se traite aujourd’hui à plus de 50 euros, soit un bond de plus de 45% depuis le début de l’année. Mais à en croire David Vagman, d’ING ("acheter"), le potentiel de la valeur semble encore considérable. "Le marché sous-estime encore l’impact de la hausse des prix, de l’augmentation des ventes en salle et des économies de coûts", affirme l’analyste.

Il souligne que les résultats depuis le début de l’année, et particulièrement ceux du troisième trimestre, ont clairement démontré une progression beaucoup plus rapide et impressionnante de la rentabilité et de la génération du cash-flow libre par visiteur. Il a donc revu son  modèle de valorisation afin de mieux prendre en compte  la hausse du prix des tickets, celle des ventes par visiteur ainsi que les initiatives prises pour réduire les coûts.

Prudence sur la fréquentation

En ce qui concerne la fréquentation, David Vagman se montre plus prudent que la direction qui a affiché son intention de l’accroître de 10% par rapport au niveau pré-covid sur trois ans.

79
euros
L’analyste David Vagman (ING) a relevé sensiblement son objectif de cours qui passe de 62 euros à 79 euros.

Pour 2021, il anticipe un chiffre de 62% en dessous des niveaux d’avant la pandémie, pour 2020 de 10% inférieur et pour 2023 de 5% en deçà. "Avec la quatrième vague du covid, nous pensons que les investisseurs se demandent toujours où les niveaux de fréquentation vont atterrir après la pandémie compte tenu du streaming et des sorties en salles plus courtes. Nous préférons donc rester prudents. "

En se basant sur ses nouvelles estimations, l’analyste a relevé sensiblement son objectif de cours qui passe de 62 euros à 79 euros, soit un potentiel de hausse de près de 60% sur un horizon de douze mois. Le target moyen des six analystes qui suivent la valeur, s’élève, pour sa part, à 63,6 euros.

En bref

- L’analyste David Vagman d’ING estime que le marché sous-estime le potentiel de l’action Kinepolis, qui a pourtant bondi de 45% depuis le début de l’année.

- Il souligne que les derniers résultats de la société démontrent une progression plus rapide de la rentabilité.

- Son objectif de cours sur la valeur vient d’être relevé à 79 euros, soit un potentiel de 60%.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés