Publicité
Publicité

Une nouvelle ère s'ouvre pour le Casino d'Ostende

Sous la nouvelle direction, le Casino d'Ostende devrait rouvrir ses portes au public d'ici la mi-août. ©Photo News

Le groupe piloté par Jurgen De Munck commence à peser lourd dans le secteur des jeux en Belgique. L'entrepreneur a décroché les licences nécessaires pour Ostende.

Le groupe Infiniti dirigé par l'entrepreneur belge Jürgen De Munck commencera à exploiter le 1er août prochain le Casino d'Ostende, où il prendra la succession du groupe français Partouche. L'accord de reprise de la concession avait été signé en 2019 entre Infiniti Casino Oostende et la ville d'Ostende, mais ce n'est que le 7 juillet dernier que la Commission des jeux de hasard, qui régule le secteur en Belgique, a octroyé au nouveau titulaire la licence de classe A nécessaire pour exploiter le casino "en dur" et la licence A+ lui permettant d'exploiter également sa version en ligne.

400 machines
parc d'automates de jeu au casino d'ostende
Le Casino d'Ostende relifté proposera 400 automates de jeu, ce qui constituera la plus large offre du secteur en Flandre.

Jürgen De Munck caresse des ambitions élevées pour sa nouvelle unité d'exploitation, pour laquelle il a déjà versé 6,7 millions d'euros à la ville tout en s'engageant à lui payer un droit de concession annuel de 675.000 euros. Il a notamment l'intention d'ouvrir un restaurant gastronomique dans une grande salle de jeux rénovée, ainsi qu'il l'a confié à certains médias du nord du pays. Il y ouvrira aussi un bar à champagne et y installera un parc de 80 machines automatiques. Quelque 320 autres machines équiperont une autre salle, ce qui permettra au casino d'avoir l'offre de jeux la plus large de Flandre. La Belgique compte neuf casinos en dur, pour rappel, dont quatre au nord du pays: Ostende, Knokke, Middelkerke et Blankenberge. Le nouvel homme fort de la place a par ailleurs annoncé qu'il reprendrait l'entièreté du personnel du casino, soit quelque 80 employés.

Foot et basket

Le Casino va par ailleurs sponsoriser trois clubs sportifs de la région: le club de football de division 1A KV Ostende, le champion de Belgique de basket-ball Filou Ostende et le club de volley féminin Hermes Volley Ostende.

"Nous voulons vraiment privilégier l'ancrage local."
Jurgen De Munck
CEO, Infiniti Casino Oostende

"Nous voulons vraiment privilégier l'ancrage local, a expliqué Jürgen De Munck au Laatste Nieuws. Le Casino d'Ostende est une institution indissociablement liée à la ville et à ses piliers." Il n'a pas dévoilé les montants en jeu, mais, du côté du KV Ostende, on a évoqué "un accord phénoménal" conclu pour une période de quatre ans.

Aujourd'hui, DRGT emploie plus de 150 personnes et commercialise ses produits dans une cinquantaine de pays.

Petit à petit, Jürgen De Munck se taille un empire dans le secteur des jeux. Avant de s'intéresser à l'exploitation de casinos, il avait créé dès 2003 DR Gaming Technology, une entreprise qui développe des systèmes de gestion de jeux et des technologies de jackpot pour machines à sous et tables de jeu. Aujourd'hui, DRGT emploie plus de 150 personnes et commercialise ses produits dans une cinquantaine de pays.

Il est entré dans le monde des casinos en 2014 en reprenant celui de Dinant des mains de Partouche. À l'époque, il s'était déjà intéressé à Ostende, mais les négociations engagées avec le groupe français à son sujet avaient échoué. Il avait également convoité le Casino de Chaudfontaine, que Partouche avait finalement cédé à SGS Invest. Jürgen De Munck s'est, depuis, également investi dans les paris sportifs via la société Leader Bet. Et il s'intéresse actuellement à trois casinos au Mexique.

Pas simple de s'y retrouver dans l'organigramme du groupe. On peut néanmoins tenter de reconstituer une partie de la pelote... Dans le secteur des casinos, Infiniti Casino Oostende est la société qu'il utilise pour développer Ostende. Il y a injecté 10 millions d'euros via une double augmentation de capital enregistrée le 31 mai dernier. Elle est détenue par Grand Casino de Dinant, qui exploite par ailleurs en direct celui de Dinant. Ces deux entreprises sont elles-mêmes contrôlées par Infiniti Gaming International, une société holding établie au Grand Duché de Luxembourg.

Le résumé

  • Le groupe dirigé par Jürgen De Munck a obtenu la concession du Casino d'Ostende en 2019, puis a décroché les précieuses licences A et A+ auprès de la Commission des jeux de hasard le 7 juillet 2021.
  • Il commencera à exploiter les lieux le 1er août, avec l'espoir de les rouvrir au public dès le 13 août.
  • Le groupe opère déjà le Casino de Dinant depuis 2014.
  • Jürgen De Munck est aussi le fondateur et le patron de DRGT, un fournisseur de systèmes de gestion de jeu qui se développe à l'international.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés