Tencent, l’ogre chinois aux 700 sociétés, veut 10% d’Universal Music Group

©REUTERS

Vivendi négocie la vente d'une participation de 10% du capital de sa filiale Universal Music Group (UMG) au groupe chinois Tencent Holdings. Une annonce qui a fait bondir l’action de Vivendi ce mardi.

Pour avoir une idée de l’importance d’Universal dans le secteur de la musique, c’est très simple, il suffit de regarder le classement des titres les plus écoutés au monde. Huit des dix meilleurs titres du classement mondial de Spotify sur le premier semestre 2019 sont des artistes signés chez Universal.

Concernant Tencent, il ne faut pas chercher longtemps non plus pour découvrir que le groupe truste aussi les premières places, mais plutôt dans les activités technologiques et notamment les jeux vidéos. Le groupe chinois est surtout connu pour être le propriétaire de WeChat, le Facebook chinois aux 600 millions d’utilisateurs dans le monde. Il est désormais en pole position pour prendre jusqu’à 20% du capital du joyau de Vivendi .

"Vivendi poursuit par ailleurs le processus de cession d'une participation minoritaire supplémentaire d'UMG à d'autres partenaires potentiels."
Vivendi

Le groupe média contrôlé par le milliardaire Vincent Bolloré a en tout cas annoncé lundi l’ouverture de négociations avec Tencent Holding concernant une prise de capital de 10% d’Universal Music Group (UMG). Si les discussions aboutissent, Tencent Holdings disposera pendant un an d’une option pour acquérir 10% supplémentaires d’UMG. Les négociations se font sur la base d’une valorisation d’UMG de 30 milliards d’euros. "Même si le marché attend maintenant d’avoir plus de détails, la valorisation d’Universal à 30 milliards est particulièrement bien perçue, car c’est une estimation assez haute par rapport aux anticipations", selon Andrea Tuéni, analyste chez Saxo Banque, interrogé par l’AFP.

Le joyau de Vivendi

 Universal, qui détient un peu plus de 30% des parts du marché mondial de la musique enregistrée, contrôle des labels prestigieux comme Capitol Island, Def Jam, Polydor, Blue Note, Decca et Deutsche Gramophon. UMG est le numéro un mondial du marché de la musique devant Sony Music Entertainment et Warner Music, avec entre autres les artistes Lady Gaga, Taylor Swift, Drake et Kendrick Lamar.

La fièvre acheteuse

Tencent est un groupe chinois peu connu en Europe mais qui fait partie des acteurs technologiques mondiaux les plus puissants. Première capitalisation boursière d’Asie et septième mondiale à 415 milliards de dollars, il a généré l’an dernier plus de 19 milliards de dollars de chiffre d’affaires uniquement via ses activités liées aux jeux vidéo. Dirigé par Ma Huateng, c’est un mastodonte actif historiquement dans ce secteur, mais aussi dans les réseaux sociaux. Tencent a déjà investi dans plus de 700 sociétés dans le monde dont Tesla, Spotify, Ubisoft et Snapchat. La valeur des différentes prises de participation du groupe a été évaluée à plus de 70 milliards de dollars par Bernstein Research.

De plus en plus présent dans la production cinématographique, Tencent multiplie aussi les investissements en Occident pour diversifier ses activités de divertissement numérique. Tencent Holding pourrait investir jusqu’à 6 milliards d’euros pour pouvoir prendre une participation de 20% dans la major du disque. Rien d’insurmontable pour un groupe qui a notamment déboursé 8,6 milliards de dollars pour racheter le finlandais Supercell et ses jeux mobiles phares Clash of Clans et Clash Royale, qui sont en tête des jeux les plus téléchargés sur smartphone. La prise de capital au sein d’Universal sera donc une formalité pour Tencent.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect

Messages sponsorisés

n