Le professeur Albrecht choisi pour chiffrer les options du pacte énergétique

©IMAGEGLOBE

La mission de chiffrer l’essentiel du projet de pacte énergétique a été confiée à Johan Albrecht, professeur à l’université de Gand et chercheur associé à l’Itinera Institute. Le Bureau du Plan vient toutefois en soutien.

C’est à Johan Albrecht, professeur à l’université de Gand et chercheur associé à l’Itinera Institute, qu’a été confié le soin de chiffrer l’essentiel du projet de pacte énergétique, apprend L’Echo. Un choix qui suscite certaines critiques. "Pourquoi confier une mission aussi importante à quelqu’un qui travaille pour un think tank qui se présente comme indépendant, mais qui est quand même d’inspiration très libérale, plutôt qu’à des institutions publiques comme la Banque nationale ou le Bureau du Plan, qui possèdent toutes les compétences nécessaires?" pointe un acteur clé du secteur énergétique.

Le Bureau du Plan va bien participer à cet exercice de chiffrage, mais avec un rôle beaucoup moins important que celui dévolu à Johan Albrecht. Il vient plutôt en soutien. "On lui demande en fait de jouer les cautions morales" estime un observateur.

Les missions confiées à Johan Albrecht et au Bureau du Plan? Explorer différentes variantes des scénarios déjà étudiés.

Pour rappel, ce chiffrage a été décidé après les vives critiques de la N-VA sur le projet de pacte énergétique conclu entre les quatre ministres de l’Énergie, la ministre fédérale Marie-Christine Marghem (MR) et ses homologues régionaux, le Wallon Jean-Luc Crucke (MR), la Bruxelloise Céline Fremault (cdH) et le Flamand Bart Tommelein (Open VLD).

Le parti nationaliste flamand s’oppose en particulier à la confirmation de la sortie du nucléaire en 2025. Sans nucléaire, affirme la N-VA, le pays devra faire face à des problèmes de sécurité d’approvisionnement en électricité et de coût de l’énergie. Suite à ces critiques, mi-décembre, le Fédéral a finalement réclamé davantage de chiffres avant de se prononcer sur ce projet de pacte, déjà approuvé par les gouvernements wallon et bruxellois. Et la ministre fédérale de l’Énergie a promis de revenir dans les prochaines semaines avec des compléments chiffrés sur le coût des scénarios retenus dans ce texte.

L'Echo avait entendu qu'un budget de 100.000 euros avait été dégagé pour rémunérer les deux acteurs consultés, prélevé sur le budget de l'administration. Une information inexacte, réagit le cabinet de la ministre de l'Energie Marie-Christine Marghem: le budget total consacré à ce chiffrage est de 25.000 euros (17.000 euros pour Johan Albrecht, et 8.000 euros pour le Bureau du Plan).

Pour fin janvier

Johan Albrecht, le Bureau du Plan et le cabinet Marghem se refusent à tout commentaire. Mais selon nos informations, les conclusions du travail de Johan Albrecht et du Bureau du Plan sont attendues d’ici la fin du mois de janvier. Des délais très courts, parce qu’un certain nombre d’éléments sont déjà sur la table: il y a bien sûr les analyses détaillées déjà publiées par Elia ou le Bureau du Plan.

Il y a aussi le tout récent ‘Trilemme énergétique’ cosigné récemment par Johan Albrecht, qui calcule l’impact de différents scénarios — trois avec fermeture du nucléaire en 2025, et un avec prolongation de deux tiers du parc nucléaire.

Ses conclusions? Même en cas de fermeture du nucléaire, il est possible de garantir la sécurité d’approvisionnement. C’est en termes économiques et écologiques qu’il y a des choix à effectuer. Le scénario nucléaire est le moins coûteux (6,9 milliards d’euros contre 9,1 à 9,5 milliards pour les trois autres scénarios). Il est aussi, après le scénario radical qui mise sur un développement massif des renouvelables, le moins émetteur de CO2 (7,22 millions de tonnes pour le scénario radical, 8,08 pour le scénario nucléaire).

Les missions confiées à Johan Albrecht et au Bureau du Plan consisteraient juste à explorer différentes variantes des scénarios déjà étudiés, nous revient-il.

Johan Albrecht, professeur à l’université de Gand et chercheur associé à l’Itinera Institute, s'est vu confier le soin de chiffrer l’essentiel du projet de pacte énergétique. ©Lieven Van Assche

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect

Messages sponsorisés

n