Bientôt des panneaux solaires flottants au large de nos côtes

©doc

Un consortium emmené par Tractebel, Jan De Nul, Deme, Soltech et l'université de Gand veut installer un parc de panneaux flottants en mer du Nord. Le budget du projet se chiffre à quelque 2 millions d'euros.

Grande première en Belgique. Un consortium d'entreprises belges annonce le lancement d'un projet de panneaux solaires flottants au large de nos côtes. "Avec la baisse continue des coûts du photovoltaïque, l’évolution vers les applications offshore en haute mer est la suite logique du développement du photovoltaïque", lit-on dans un communiqué.

Le développement d’applications offshore permet aux panneaux, qui étaient déjà présents sur des lacs et des barrages, de résister désormais à des vagues de taille "modérée". Ils sont également devenus résistants à l'eau salée et aux courants marins.

Le "cluster bleu" flamand

Derrière ce projet, on retrouve les sociétés belges actives tant dans l'énergie que le dragage, telles que Tractebel, Jan De Nul, Deme, Soltech, mais aussi l'université de Gand. Elles sont regroupées dans le cadre du "Cluster bleu" de la Flandre et bénéficient du soutien de l'agence flamande pour l'innovation et les entreprises (VLAIO). Ce projet est chiffré à 2 millions d'euros, de l'argent qui proviendra d'entreprises privées et de fonds publics.

2 millions d'euros
Budget
Le projet de panneaux solaires flottants en mer est chiffré à 2 millions d'euros.

Quant au "cluster bleu", son objectif est d'utiliser les possibilités "innovantes" et "durables" de la mer du Nord. Fruit d'un accord signé en février dernier par le gouvernement flamand et des entreprises de différents secteurs, il porte sur un engagement budgétaire de maximum 500.000 euros par an, sur une période 10 ans.

Être les premiers... en Belgique

"Le consortium entend développer de nouveaux concepts et mener des tests en laboratoire ainsi qu’en conditions réelles, premières étapes avant la commercialisation de cette technologie." Objectif de ses membres: être les premiers à construire des parcs de panneaux solaires en Mer du Nord belge. Les acteurs du projet souhaitent aussi combiner ces parcs avec la création de parcs éoliens et/ou d’aquaculture.

L'idée d'un parc de panneaux solaires flottants avait déjà été évoquée par Philippe De Backer, alors secrétaire d'État à la mer du Nord. Il envisageait de les installer entre des éoliennes offshore. À l'époque, Deme, Jan de Nul et Tractebel avaient déjà entamé l'étude de faisabilité du projet, avec également Sioen et Colruyt.

Dans le monde

Des tels parcs existent déjà dans le monde. Le plus important est celui de Three Gorges New Energy, dans la province d’Anhui, dans l’est de la Chine. La France, aussi, s'est lancée dans l'aventure en installant des panneaux flottants sur un lac artificiel dans le Vaucluse.

Notons enfin que Deme planche actuellement avec Equinor (ex-Statoil) sur le développement de sous-structures qui pourraient être utilisées notamment dans le parc éolien flottant norvégien. 

©document du consortium

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect