Changer de fournisseur d'énergie sans paperasserie, aussi pour les Wallons

"Il ressort d’une étude menée auprès de nos premiers clients qu’ils économisent en moyenne 300 euros par an grâce à ces changements automatiques, chiffre Vincent De Dobbeleer, cofondateur de June Energy. ©Wim Kempenaers

La start-up anversoise June Energy, qui a mis au point un système permettant de changer automatiquement de fournisseur d’énergie, s’attaque désormais au sud du pays.

Vous n’avez sans doute pas échappé, ces dernières semaines, à ses spots radio ou télé. June, active depuis six mois en Flandre, qui s’attaque aux marchés wallon et bruxellois, vient d’investir plus de 200.000 euros dans une campagne publicitaire dans le sud du pays.

Grâce à de petits boîtiers intelligents, qui surveillent en temps réel la consommation d’électricité et de gaz de ses clients, combinés à un logiciel d’analyse des tarifs des différents fournisseurs d’énergie, promotions comprises, June détermine à tout moment si un changement de contrat est avantageux pour chaque profil de consommation. Et si c’est le cas, tout se fait automatiquement parfois plusieurs fois par an, sans aucune paperasserie pour le client, puisque June se charge de toute l’administration et centralise les factures.

3.400 clients aujourd’hui

La start-up, qui est indépendante des fournisseurs d’énergie, compte aujourd’hui 3.400 clients, dont la moitié a entre 30 et 45 ans, et espère poursuivre sa croissance avec 500 nouveaux clients par mois, pour atteindre les 10.000 clients et la rentabilité dans le courant de l’année 2019 – quelques mois plus tard que prévu initialement.

"Il ressort d’une étude menée auprès de nos premiers clients qu’ils économisent en moyenne 300 euros par an grâce à ces changements automatiques, chiffre Vincent De Dobbeleer, cofondateur de June Energy. Et la première année, si l’abonnement de 4,99 euros par mois payé par le client est plus élevé que le montant économisé, nous garantissons le remboursement de la différence." Il faut toutefois compter, en sus, 80 euros pour chaque lecteur à placer sur son compteur.

Le potentiel d’économies est plus grand en Wallonie, où davantage de fournisseurs sont actifs, qu’à Bruxelles. "Mais là aussi, la différence entre les tarifs les moins chers et les plus chers est importante et rend donc intéressante une comparaison permanente", note Vincent De Dobbeleer.

Si June se concentre aujourd’hui sur le changement de fournisseur, son objectif à terme est de contribuer à la transition énergétique, en faisant mieux concorder consommation et production d’énergie. "Dans le courant de cette année, nous allons lancer d’autres services, notamment pour assurer l’efficacité des panneaux photovoltaïques", annonce le cofondateur de June.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content