Publicité

Doel 1 et 2, c'est parti pour 10 ans de plus

©Photo News

La Chambre donne le feu vert à la prolongation de Doel 1 et Doel 2 jusqu'en 2025... à condition de préparer la transition et d'assurer l'efficacité énergétique.

La Chambre a approuvé jeudi soir, majorité contre opposition - à l'exception du Vlaams Belang et du Parti Populaire qui ont voté pour - le projet de loi qui ouvre la voie à la prolongation pour dix ans des réacteurs nucléaires de Doel 1 et Doel 2 qui étaient censés cesser leur activité cette année (84 ont voté pour et 51 ont voté contre).

Outre ce texte visant à assurer la sécurité d'approvisionnement du pays, la Chambre a également adopté, selon un vote quasi-similaire, un deuxième projet de loi visant à préparer la transition et assurer l'efficacité énergétique.

"La prolongation de Doel 1 et Doel 2 jusqu'en 2025 fait partie des mesures permettant d'éviter les risques de pénurie d'électricité en Belgique. Des pistes complémentaires et en phase de finalisation seront bientôt présentées."
Marie-Christine Maghem
Ministre de l'Energie

Le vote intervenu jeudi met fin à une longue saga parlementaire qui a vu l'opposition contester avec force les choix du gouvernement essentiellement portés par la ministre de l'Energie Marie-Christine Marghem. Il ne clot pour autant pas encore le dossier, l'agence fédérale pour le contrôle nucléaire étant appelée à se prononcer sur la prolongation des centrales.

Quelques heures avant les votes, l'organisation Greenpeace a protesté en déployant trois banderoles dans l'hémicycle contre le nucléaire et la politique de Mme Marghem.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés