Hamon demande un gros effort à ses obligataires

©Hamon

Une assemblée générale des obligataires va être convoquée pour leur demander d'accepter un allongement de 5 ans de la maturité de l'emprunt venant à échéance en janvier 2020 et une diminution de 40% des remboursements et du coupon annuel.

Dans le cadre de son plan de restructuration, le groupe d’ingénierie wallon Hamon a obtenu l’accord de ses banques et de la Sogepa pour un projet de refinancement et de renforcement de ses fonds propres, qui intervient après une série d’autres étapes, comme la focalisation sur son core business ou sur des projets de plus petite taille.

"Cet accord est vital pour la pérennité du groupe".
Hamon
dans un communiqué

Mais ce projet implique l’accord des détenteurs d’obligation de reporter la maturité de l’emprunt de 55 millions d’euros venant à échéance en janvier 2020 à janvier 2025 et une diminution de 40% du montant de remboursement des obligations et du coupon annuel. "Cet effort est demandé aux obligataires afin qu’ils participent à l’effort consenti par les autres partenaires", écrit Hamon dans un communiqué envoyé ce vendredi après la clôture des marchés.

Un accord qui requiert la convocation d’une assemblée générale qui "se tiendra prochainement" indique le groupe sans plus de précisions. Il affirme que "cet accord est vital pour la pérennité du groupe". Si ce plan n’est pas approuvé, cela pourrait être la fin pour les activités de l’entreprise, puisque l’accord conclu avec les banques de prolonger le financement serait caduc.

La Sogepa, de son côté, a annoncé son intention de racheter des obligations pour un montant total maximum de 10 millions d’euros, à un prix de maximum 50 euros, intérêts courus compris, pour autant qu’elle se voit apporter au moins 185 titres. De quoi permettre aux détenteurs d’obligations qui ne souhaitent pas conserver leurs titres de vendre tout ou partie de ces derniers.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect