Il faut simplifier les factures énergétiques

Trop d'informations sur les factures d'énergie rend confuse sa lecture, lance la fédération des entreprises énergétique qui appelle à revenir aux fondamentaux.

La FEBEG demande qu'un processus soit entamé en vue de fondamentalement simplifier la facture énergétique. Fondation Roi Baudouin a aussi formulé 15 recommandations dans ce sens afin de lutter contre la précarité énergétique.

"La surabondance d'information dans la facture apporte de la confusion et ne facilite pas la tâche du client. Un équilibre doit être établi entre la lisibilité de la facture et l'utilité de certaines informations pour le consommateur. Tant le consommateur que les fournisseurs ont intérêt à une facture lisible et compréhensible qui permet un paiement correct et dans les temps", affirme Marc Van den Bosch, directeur général de la fédération des entreprises énergétiques et gazières

La FEBEG propose de ramener la facture à son essence:
→  les données du client,
→ les éléments principaux résumés et les montants associés.

Pour la fédération, une facture limitée à une page A4 est suffisante. Si le client souhaite davantage de détails, ceux-ci seraient consultables via la zone client digitale du fournisseur, ou seraient transmis sur demande du client.

Pour les clients en situation de précarité énergétique ou en accompagnement budgétaire, ces détails pourraient également être transmis à des tiers, par exemple des services sociaux tels les CPAS, suggère la FEBEG.

De son côté, la Fondation Roi Baudouin a publié une liste de 15 recommandations pour simplifier les factures d'énergie et lutter ainsi contre la précarité énergétique. Un Belge sur cinq doit soit consacrer une part trop importante de son budget aux frais d'énergie, soit réduire drastiquement sa consommation pour pouvoir payer ses factures, selon la fondation.

Ce constat a poussé la plateforme de lutte contre la précarité énergétique, gérée par la Fondation Roi Baudouin, à entreprendre une vaste réflexion sur le sujet.

Ses conclusions ont abouti aux 15 recommandations. Mais quelles sont-elles?

• Regrouper les informations essentielles en première page
• Simplifier le détail des coûts
• Indiquer clairement le montant des prochains acomptes
• Expliciter les sanctions en cas de non-paiement
• Regrouper les informations utiles à la comparaison des offres de plusieurs fournisseurs
• Signaler clairement si le tarif social est appliqué
• Eviter les "petits caractères"
• Tenir compte de la fracture numérique.

Lire également

Contenu sponsorisé

Partner content