L'Europe valide la montée d'Elia dans l'Allemand 50Hertz

Chris Peeters, CEO d'Elia ©Studio Dann

Feu vert de l'Union européenne pour qu'Elia empêche la Chine d'entrer dans le gestionnaire de réseau allemand, 50Hertz.

Feu vert de la Commission européenne à la reprise par le gestionnaire belge du réseau de transport d'électricité Elia , de 20% supplémentaires de participation dans Eurogrid. Cette opération attendue par l'Allemagne vise à empêcher la Chine d'avoir voix au chapitre dans l'un de ses réseaux de transport.

La société d'État chinoise State Grid était en effet candidate au rachat de 20% des parts qu'un fonds australien détient dans 50Hertz, l'un des quatre réseaux allemands de transport d'électricité, dont la société holding est Eurogrid.

Cette possible intrusion chinoise dans un secteur stratégique avait soulevé de fortes inquiétudes en Allemagne, comme ce fut le cas lorsque State Grid avait, en 2016, tenté d'acquérir 14% du gestionnaire belge du réseau de distribution Eandis.

Elia, qui contrôlait déjà conjointement Eurogrid grâce à sa participation de 60%, a fait usage le mois dernier de son droit de préemption pour acquérir les 20% en jeu, pour un montant de 976,5 millions d'euros, et obtenir ainsi un contrôle dit exclusif. La Commission devait vérifier si les règles de concentration étaient respectées, ce qui est le cas. "L'acquisition ne soulève aucun problème de concurrence car elle n'entraîne aucun chevauchement d'activités", a-t-elle indiqué.

Lire également

Contenu sponsorisé

Partner content