Muriel Targnion décroche un mandat lucratif chez Luminus

©BELGA

Muriel Targnion (PS) succède à Georges Pire au poste de conseiller chez Luminus. Une nouvelle fonction pour la présidente d'Enodia (ex-Publifin) et bourgmestre de Verviers. Et ce mandat serait très bien rémunéré...

La socialiste Muriel Targnion a décroché, fin juin, un mandat de conseillère chez Luminus, annonce Le Soir. Le conseil d'administration l'a décidé. Une réunion à la fin de laquelle Melchior Wathelet (cdH), l'ancien secrétaire d'Etat à l'Energie, a remis sa démission comme administrateur, visiblement irrité par cette décision.

La bourgmestre de Verviers et présidente de l'intercommunale Enodia (ex-Publifin) succède à Georges Pire (MR) à un poste qui avait eté supprimé après le scandale Publifin... Et on ne peut pas dire - c'est un euphémisme - qu'elle soit experte dans le domaine de l'énergie. Les choses pourraient ne pas en rester là: les holdings qui représentent les communes belges au sein de l'actionnariat de Luminus, le deuxième acteur du secteur de l'énergie en Belgique, pourraient théoriquement désigner un deuxième expert.

Quelle indemnité?

Se pose aussi la question de l'indemnité de cette nouvelle "experte". Muriel Targnion va-t-elle recevoir 30.000 euros par an, comme son prédécesseur? D'après Le Soir, on n'en serait pas loin. Mais le montant ne sera pas rendu public, les nouveaux décrets de gouvernance wallons n'étant pas applicables ici puisque Luminus est détenu à plus de 50% par les Français d'EDF. À noter que Publilec, détenu majoritairement par Enodia, possède aussi des parts de Luminus.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect