Nouvelle perquisition chez Nethys

©BELGAIMAGE

Une deuxième vague de perquisitions était en cours ce jeudi matin au siège de Nethys, à Liège. La première avait eu lieu le 18 octobre dernier. 21 perquisitions avaient été réalisées dans les locaux de Nethys mais aussi dans les entreprises de François Fornieri, ainsi qu'à son domicile et celui de Stéphane Moreau.

Ce jeudi matin, une perquisition se déroule au siège de Nethys. Cette information révélée par SudPresse a été confirmée par la société elle-même. La perquisition s'inscrit dans le cadre du dossier lié aux transactions passées précédemment, en lien avec la vente des filiales Voo, Elicio et Win, qui ont été annulées le 6 octobre dernier par le gouvernement wallon. "Nethys collabore entièrement avec la justice pour l’aider à faire toute la clarté dans ce dossier", précise le communiqué.

Selon les informations de nos confrères du journal Le Soir, des perquisitions ont également été menées le 5 novembre dernier aux domiciles de Bénédicte Bayer (ex-membre du comité de direction de Nethys), Pierre Meyers (ex-président du conseil d'administration de Nethys) et Pol Heyse (ex-directeur financier de Nethys). 

Pour rappel, c’est le parquet général qui a repris le dossier Nethys et l’affaire a été mise à l’instruction chez le juge d’instruction Frédéric Frenay. Ce dernier, spécialisé dans les dossiers financiers, n’a pas traîné. Lançant son instruction sur des préventions d’abus de confiance, de prise illégale d’intérêts et d’association de malfaiteurs, il a fait mener 21 perquisitions le vendredi 18 octobre.

Parmi les lieux visités, il y avait les locaux de Nethys, bien entendu, les entreprises de François Fornieri et les domiciles de Stéphane Moreau et de François Fornieri.

L'intercommunale Enodia (ex-Publifin) et sa filiale Nethys ont annoncé ce mardi dans un communiqué "l'installation d'un comité d'actionnaires composé d'administrateurs d'Enodia et de Nethys." Celui-ci devra se réunir tous les 15 jours dans l'objectif de "partager au maximum l'information vis-à-vis d'Enodia, mais également de se concerter quant aux orientations stratégiques et opérationnelles à mettre en œuvre", ajoute le communiqué signé par les présidents d'Enodia et de Nethys, Julie Fernandez Fernandez et Laurent Levaux. Ces réunions ne seront pas rémunérées, assurent-ils.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect