Publicité
Publicité

Tihange 3 à l'arrêt

©BELGA

Quel est le problème? Le réacteur nucléaire de Tihange 3 est à l'arrêt pour "indisponibilité non-planifiée".

Le réacteur nucléaire Tihange 3 est à l'arrêt, a indiqué Engie (ex-GDF Suez), maison-mère d'Electrabel, dans une déclaration de transparence publiée sur son site internet à 0h48. Il s'agit d'une "indisponibilité non-planifiée", selon les mots du communiqué, qui ne donne pas plus de précisions sur la nature de cette interruption.
     
• Arrêt "automatique". Contactée par l'agence Belga, une porte-parole d'Electrabel a expliqué que le réacteur s'était mis automatiquement à l'arrêt lors d'une opération d'entretien. "Nous examinons encore ce qui s'est précisément passé mais il n'y a jamais eu de danger pour les environs" de la centrale, indique-t-on.

Du côté de l'agence fédérale de contrôle nucléaire (AFCN), on dit suivre l'affaire "de très près", d'autant plus que Tihange a été le théâtre de plusieurs petits incidents. Dès que toute la lumière sera faite, l'AFCN communiquera, ce qui pourrait encore se faire ce jeudi matin.

Pour l'heure, on ne sait pas encore quand le réacteur pourra redémarrer.

 Tihange 3 a une capacité opérationnelle maximale d'un peu plus de 1.000 MW. Sa mise à l'arrêt actuelle ne met pas en péril la sécurité d'approvisionnement, selon Electrabel.

Le mois dernier, un incident technique était survenu autour du réacteur Tihange 3 et sa production avait été volontairement réduite afin de permettre le remplacement d'un élément d'une unité.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés