Total va investir 45 millions pour ancrer Feluy dans le futur

Feluy est le premier site de production de polymères de Total en Europe. ©Photo News

Le groupe va moderniser une de ses lignes pour produire du polypropylène à haute valeur ajoutée utilisé dans le secteur automobile. Il va construire un atelier de fabrication de catalyseurs, une première pour l’entreprise.

Bonne nouvelle pour le site de Total à Feluy. Le groupe pétrolier français a décidé d’y investir un budget pour moderniser et diversifier davantage ses installations afin de renforcer l’importance du site wallon dans le développement de ses activités. Au total, une enveloppe de 45 millions d’euros sera affectée à Feluy pour la construction de trois nouvelles infrastructures.

"L’enjeu aujourd’hui pour la pétrochimie européenne est de sortir par le haut en se spécialisant et en investissant dans des produits à forte valeur ajoutée. Elle doit aussi tirer parti de l’économie circulaire qui est aujourd’hui une tendance lourde et qui offre des opportunités aux chimistes pour repenser leur 'business model'. C’est donc un enjeu de compétitivité, de différenciation et d’économie circulaire. L’investissement de 45 millions à Feluy s’inscrit parfaitement dans cette stratégie", nous a confié Bernard Pinatel, directeur général de la branche Raffinage-Chimie et membre du Comité exécutif de Total.

Le budget de 45 millions vient s’ajouter aux 15 millions que Total affecte chaque année à divers investissements (sécurité, maintenance, etc.).

Produits à haute valeur

L’investissement programmé concerne trois infrastructures. Une partie sera consacrée à l’installation d’une nouvelle unité de production de polypropylène à haute valeur ajoutée. Il entre dans la fabrication des pare-chocs plus résistants des voitures, de pièces d’intérieur avec des caractéristiques améliorées (résistance, etc.).

Une deuxième enveloppe financera un atelier de fabrication de catalyseurs. "Le catalyseur est la matière grise en matière de polymérisation. Il permet de faire des molécules plus ou moins longues et compliquées. Cet investissement est une première pour Total. C’est une activité qu’on sous-traitait avant. Nous avons décidé de construire cet atelier parce que nous maîtrisons la technologie des catalyseurs, nous avons le centre de recherche qui est juste à côté sur le site, nous avons les brevets, les chercheurs et la matière. C’est un peu dommage, sur des activités qui se développent, de ne pas complètement maîtriser l’ensemble de la propriété intellectuelle ou de la chaîne de valeurs", explique-t-il.

850
Travailleurs à Feluy
Feluy est le premier site de production de polymères de Total en Europe. Il produit environ 1,2 million de tonnes de polymères, soit 44% de la production européenne du groupe en Europe. Le groupe français occupe 4.800 collaborateurs dont 850 sont occupés à Feluy (centre de recherche, usine pétrochimique, dépôt pétrolier).

Le troisième investissement permettra de doter Feluy d’une unité de recyclage de polystyrène. Elle vient compléter l’usine de fabrication de polystyrène expansé qui entre dans la fabrication des plaques de plâtres utilisées dans le secteur de la construction pour l’isolation des bâtiments. "Le marché de l’efficacité énergétique est en forte croissance. Nous avons un procédé qui permet de recycler du polystyrène en le dissolvant avec un taux de recyclage de 20%. Le recyclage garantira une montée en puissance de l’unité de fabrication et permettra de fabriquer davantage de produits recyclés", précise Bernard Pinatel.

Fermeture d’une ligne

"On utilisera la pyramide des âges pour mieux gérer dans le temps la fermeture de cette vieille ligne."
Bernard Pinatel
Directeur général de la branche Raffinage-Chimie de Total

L’investissement permettra de créer 7 emplois. Mais l’objectif, d’après Total, est de positionner le site de Feluy dans la branche des produits à forte valeur ajoutée. L’Europe est confrontée à des importations de produits pétrochimiques, mais c’est davantage de commodités. Sa production de qualité aura donc un avantage compétitif sur la concurrence.

Parallèlement à l’investissement, Total a décidé de fermer une vieille unité de fabrication de polypropylène de commodités à Feluy. L’arrêt de la ligne est prévu pour début 2021. Il entraînera la perte de 70 emplois. Pour amortir le choc social et éviter des licenciements secs, la réduction des effectifs sera échelonnée jusqu’en 2025.

Relié à Anvers

Feluy est le premier site de production de polymères de Total en Europe. ©Photo News

Celle-ci se fera donc via des départs à la retraite, des départs volontaires ou encore la non-reconduction des contrats temporaires. "On utilisera la pyramide des âges pour mieux gérer dans le temps la fermeture de cette vieille ligne", dit-il.

Feluy est le premier site de production de polymères de Total en Europe. Il est relié par pipelines au site d’Anvers, où Total a investi 1,1 milliard pour moderniser sa plateforme de raffinage-pétrochimie.

Le site wallon abrite le plus gros centre de recherche pour les polymères de Total. Le groupe français occupe en Belgique 4.800 collaborateurs, dont 850 à Feluy (centre de recherche, usine pétrochimique, dépôt pétrolier).

Lire également

Contenu sponsorisé

Partner content