Brugel complète son CA in extremis

Kevin Welch. ©Dieter Telemans

Brugel, le régulateur bruxellois de l’électricité et du gaz, a nommé, jeudi dernier, Kevin Welch comme administrateur pour un mandat de cinq ans. Ce dernier remplace ainsi Guillaume Lepère, dont le mandat était arrivé à échéance le 1er octobre dernier, et qui a depuis remis sa démission afin d’intégrer un cabinet ministériel.

Kevin Welch, ancien directeur de la stratégie chez Engie Benelux, avait été sélectionné au terme d’un concours de sélection qu’il avait réussi en 2018. Rompu aux matières énergétiques, l’homme rejoint ainsi Isabelle Chaput et Eric Mannès, l’actuel président du conseil d’administration du régulateur bruxellois.

Avant d’en devenir le "chief strategy officer" en 2016, Kevin Welsh a passé l’essentiel de sa carrière chez Electrabel, après avoir fait ses armes dans l’audit, chez Arthur Andersen, et à la Société Générale de Belgique. Il est, entre autres, l’un des architectes de la vente d’Elia, le gestionnaire de réseau à haute tension belge.

Un conseil d’administration déforcé

"Le conseil d’administration reste déforcé mais permet à Brugel de fonctionner."
Pascal Misselyn
Coordinateur de brugel

Cette nomination de dernière minute permet à Brugel d’assurer le quorum requis par le gouvernement. "Le conseil d’administration reste déforcé mais il permet à Brugel de fonctionner",signale Pascal Misselyn, coordinateur du régulateur bruxellois de l’énergie. "En ce qui concerne la nomination in extremis de Kevin Welch, je dirais que nécessité fait loi", ajoute-t-il. Il est vrai que sans quorum, Brugel ne peut valablement prendre de décisions.

Le conseil d’administration de Brugel ne compte, en effet, que trois administrateurs sur cinq, et, ce, depuis des mois. En mars 2018, le gouvernement bruxellois avait lancé un appel à candidatures pour le poste de président du conseil d’administration de Brugel et pour constituer une réserve d’administrateurs. Ce dernier n’avait pas porté ses fruits et n’avait pas permis au CA de dépasser le minimum légal de trois membres.

Un nouvel appel à candidature a été lancé en septembre dernier et arrivera à échéance le 28 octobre prochain. A l’issue du processus, les candidats retenus devront se rendre à un entretien et présenter deux épreuves, l’une écrite et l’autre orale. Le gouvernement bruxellois désignera deux administrateurs sur base des résultats à ces épreuves, telles que présentées par un jury. L’entrée en service des nouveaux membres du conseil d’administration est attendue pour la mi-janvier.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect