Chiffre d'affaires divisé par deux pour Reibel en 2012

Reibel est notamment active dans le renouvelable. ©Bloomberg

Reibel voit son chiffre d’affaires baisser de 50% sur 2012, à 7 millions d’euros. La société s’internationalise en Chine et en Afrique.

Reibel enregistre en 2012 un chiffre d’affaires de 7 millions d’euros. C’est la moitié du chiffre d’affaires de l’année 2011, pour cette société cotée au marché libre depuis 2005, active dans la logistique et dans la commercialisation d’énergies renouvelables. Les coûts ont été ramenés de 13 millions à 5,4 millions d’euros.

En résulte un bénéfice d’exploitation en légère hausse, à 1,57 million d’euros. Le bénéfice net s’élève à 0,51 million, pour un gain de 2,59 millions un an auparavant. Reibel l’explique par une lourde différence en termes exceptionnels.

En 2012, Reibel a investi dans un nouveau siège social. L’influence de l’investissement se marque nettement au niveau du bilan. En effet, les actifs immobiliers ont fortement augmenté. Ils ont été multipliés par cinq, à 7,9 millions d’euros. L’endettement, lui, a sensiblement reculé (-50%, à 6,6 millions).

La Chine et l’Afrique

La construction du nouveau siège social constitue pour Reibel le dossier majeur de l’année 2012. Le nouveau site a pris place dans la zone industrielle du port de Bruxelles. Un projet que Reibel voit comme le fondement d’une nouvelle ère de croissance. L’internationalisation passant par la Chine et l’Afrique est en préparation depuis plusieurs années, mais ne pouvait se concrétiser, faute d’espace et d’équipements adéquats. Elle a donc pu démarrer. Reibel voit sa présence en Chine et en Afrique comme une priorité pour le développement de ses affaires tant logistiques que dans le domaine des énergies renouvelables (via sa filiale Belpower International).

Belpower International

Pour la filiale de Reibel, Belpower International, l’exercice a été délicat. Belpower a souffert de la soudaine faiblesse des marchés photovoltaïques en Flandre et en Wallonie. Belpower annonce avoir anticipé les conséquences du changement de régime de soutien public aux panneaux photovoltaïques d’avril dernier. Belpower étend sa gamme de produits au photovoltaïque thermique, aux pompes à chaleur et aux lampes led). Le groupe se diversifie par ailleurs dans les vélos électriques, les bornes de rechargement, voire prochainement les véhicules électriques.

Lire également

Publicité
Publicité