Colruyt se construit un empire éolien

Parkwind a installé 550 MW de capacité de production éolienne en mer du Nord. ©Parkwind

La chaîne de supermarchés et la famille Colruyt (Korys) font entrer leurs sociétés éoliennes dans le nouveau groupe énergétique Virya Energy. Ils acquièrent le contrôle total sur le développeur du parc éolien Parkwind.

Le dossier était en cours depuis un certain temps déjà. Korys, la société d’investissement des actionnaires de la famille fondatrice de Colruyt, a décidé de loger toutes ses activités ayant trait à l'éolien terrestre et en mer sous le même toit.

De la sorte, le holding rapproche Parkwind, le plus grand développeur belge de parcs éoliens offshore, Eurowatt, un développeur français de parcs terrestres, détenu à 52% par la riche famille et Eoly, la filiale à 100% de Colruyt pour le développement de projets éoliens terrestres en Belgique. La nouvelle entité, baptisée Virya Energy, devient donc l'organe de référence pour la production d'énergie éolienne version Colruyt.

Par la même occasion, le Tijd révèle que la participation minoritaire détenue par PMV, le bras financier de la Région flamande, dans Parkwind – soit 16,4% – a été vendue à la nouvelle structure. Parkwind devient donc une filiale à 100% de la famille Colruyt.

700 millions d'euros

Le projet "Aura", tel qu'il était connu jusqu'à peu, est ainsi concrétisé et rebaptisé. Fort des quelque 700 millions d'euros de capital levés depuis plusieurs années, le nouveau holding Virya Energy, pourra compter sur l'expertise de Parkwind et Eurowatt pour continuer à installer la famille des supermarchés dans le monde de l'énergie renouvelable.

550 MW
capacité installée
Parkwind dispose de 550 MW de capacité de production éolienne installée en mer du Nord.

Rappelons que, à lui seul, Parkwind totalise quelque 550 MW opérationnels dans les parcs éoliens de la côte belge. "Nous détenons par ailleurs une participation majoritaire dans un projet au large de l’Irlande, et on va en construire un autre au large de l’Allemagne. Cela nous fera 1,2 gigawatt au total", nous confiait en octobre 2019 Vincent Vliebergh, le CEO de Korys.

Eurowatt, de son côté, affiche 350 MW de capacité sur la terre ferme à travers des parcs éoliens disséminés en France, en Pologne, au Portugal et en Espagne. Dernière pièce de ce nouveau puzzle, Eoly, le fournisseur d'énergie verte du groupe Colruyt, intégrera aussi les rangs de Virya Energy, avec ses 34 millions d'euros d'actifs.

"Les principales synergies proviendront des connaissances et du dynamisme local."
Vincent Vliebergh
CEO de Korys

"Les principales synergies proviendront des connaissances et du dynamisme local. On n’utilise pas exactement les mêmes turbines dans l’off et l’onshore, mais on pourra partager les connaissances technologiques et celles des marchés de l’électricité," expliquait encore Vincent Vliebergh. En outre, il soulignait alors: "Korys continuera à investir dans de jeunes sociétés et projets favorisant l’adoption des énergies renouvelables".

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés