Publicité
Publicité

Comment BP va rembourser les dégâts de la marée noire

Le gouvernement américain et BP sont proches d'un accord pour que les futurs revenus des activités du géant pétrolier britannique dans le golfe du Mexique garantissent le fonds de nettoyage et de compensation des victimes de la marée noire.

"L'administration Obama et BP sont proches d'un accord pour utiliser les futurs revenus du géant pétrolier dans le golfe du Mexique afin de garantir les opérations de nettoyage et le fonds de compensation (aux victimes) de 20 milliards de dollars, ce qui donnerait aux deux parties une incitation à poursuivre la production dans le Golfe", selon le "Wall Street Journal" de ce mardi.

Le naufrage le 22 avril de la plate-forme en eaux profonds Deepwater Horizon, opérée par BP dans le golfe du Mexique, est à l'origine de la pire marée noire de l'histoire des Etats-Unis. BP avait annoncé lundi avoir fait un premier versement de trois milliards de dollars au fonds de compensation.

"Les discussions continuent, toutefois, sur la manière dont BP va garantir ses obligations restantes de 17 milliards de dollars", poursuit le quotidien.

"A un moment, il a été question de garantir ces fonds avec les champs pétroliers de BP dans le Golfe, mais le gouvernement ne voulait pas se retrouver propriétaire de puits", souligne le "Wall Street Journal", citant une source proche du dossier.

BP a jusqu'à présent indiqué qu'il comptait s'acquitter du paiement des 20 milliards de dollars grâce à ses opérations habituelles et à des ventes d'actifs.

Mais l'administration américaine souhaite des biens offerts en garantie afin de sécuriser le financement du fonds de nettoyage et de compensation, dans l'hypothèse où BP ne serait pas en mesure de faire face à ses obligations en raison de problèmes financiers ou juridiques dans la foulée de la marée noire.

Garantir ce fonds avec l'exploitation des opérations de BP dans le golfe du Mexique ferait que BP et le gouvernement américain se retrouveraient en quelques sortes partenaire, ce qui serait délicat politiquement.

Un fonds de 20 milliards de dollars

BP avait accepté en juin de créer un fonds de 20 milliards de dollars qui sera consacré à l'indemnisation des victimes de la marée noire, et il a passé dans ses comptes du deuxième trimestre une provision de 32,192 milliards de dollars, dont il espère qu'elle suffira à couvrir l'ensemble des frais liés à la catastrophe. Ce lundi, BP a annoncé avoir fait un premier versement de 3 milliards à ce fond d'indemnisation.

"L'objectif de ce compte bloqué est de montrer aux personnes touchées par la marée noire que nous tenons nos engagements vis-à-vis d'elles et des contribuables américains", selon le principal responsable de BP pour la lutte contre la marée noire, Bob Dudley.

"La mise en place de ce fonds et le dépôt d'un premier versement plus tôt que prévu souligne une nouvelle fois de plus notre détermination à réparer les dégâts sur la côte du golfe du Mexique", a ajouté Dudley, désigné pour succéder à Tony Hayward à la tête du groupe pétrolier.

Dépenses de 6,1 milliards USD pour lutter contre la marée noire

La compagnie pétrolière britannique BP a en outre annoncé que ses dépenses liées à la lutte contre la marée noire du Golfe du Mexique avaient, pour le reste, déjà atteint un total de 6,1 milliards de dollars (4,6 milliards d'euros).  Cette somme comprend l'ensemble des dépenses effectuées par le groupe pour contenir et nettoyer le pétrole, le forage de puits de secours et les opérations de cimentation, les sommes versées aux Etats américains riverains et aux autorités fédérales, plus les demandes de dédommagement déjà remboursées, a détaillé BP dans un communiqué.

BP a précisé au passage avoir déjà reçu plus de 145.000 demandes de dédommagement, et avoir effectué dans ce cadre plus de 103.900 paiements, pour un total de 319 millions de dollars.

Il s'agit d'un bilan provisoire, le coût final de la catastrophe n'étant pas encore connu.

Opérations interrompues en mer

Par ailleurs, le forage des puits de secours devant mettre un point final à la marée noire dans le golfe du Mexique a été suspendu pendant deux ou trois jours en raison de l'approche d'une tempête, a annoncé mardi Thad Allen, qui dirige les opérations du gouvernement américain.

 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés