Contre offre à 57 milliards de dollars sur Anadarko

©AP

Chevron propose de racheter Anadarko pour quelque 33 milliards de dollars. Aujourd'hui, Occidental Petroleum lance une surenchère en proposant 57 milliards de dollars.

Il y a deux semaines, Chevron annonçait une méga opération dans le secteur pétrolier. L'Américain lançait une offre à quelque 33 milliards de dollars (65 dollars par action) sur son compatriote Anadarko. Aujourd'hui, un nouveau chevalier entre en lice: Occidental Petroleum . La compagnie américaine, spécialisée dans le schiste, annonce son intention de déposer une offre à 57 milliards de dollars sur Anadarko, soit une surenchère à 76 dollars l'action.

Comme l'offre de Chevron, la proposition d'Occidental Petroleum est en numéraire et en actions et comprend la reprise de la dette d'Anadarko , dont l'action bondissait. Sans la reprise de la dette, l'offre porte sur 38 milliards de dollars.

L'offre de 76 dollars par action d'Anadarko (38 dollars en numéraire et 0,6094 titre Occidental pour chaque action Anadarko) représente une prime de 19% par rapport au cours de clôture d'Anadarko de mardi et une prime de 62% par rapport au cours de clôture du 11 avril, la veille de l'annonce de la proposition de Chevron.

Cette offre ne semble pourtant pas la première. En effet depuis mars, le CEO d’Occidental Petroleum a déjà envoyé au conseil de Anadarko trois propositions. Le groupe annonce par ailleurs procéder à une opération de "due diligence" et a déjà obtenu une ligne de financement auprès de Bank of America Merill Lynch et Citigroup.

Néanmoins, l'actuelle offre d’Occidental pourrait paraître moins attrayante que celle de Chevron. Pourquoi? Il y a la taille d'Occidental, beaucoup plus petite que celle de Chevron. Cet élément peut soulever des incertitudes notamment sur le financement par Occidental de son offre. Et comment financerait-il aussi l'immense usine d'Anadarko de gaz naturel au Mozambique?

Anadarko pourrait enfin être tenu de verser un milliard de dollars de commissions à Chevron, s'il optait pour l'offre d'Occidental. Le groupe a en effet accepté de verser une commission en cas de rupture des discussions.

Pour Chevron, une telle opération est une aubaine pour renforcer sa présence au Texas et au Nouveau-Mexique, où sont concentrés les gisements de schiste, spécialité également d’Occidental Petroleum. 

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect