Daikin va engager 380 personnes à son futur centre de Gand

Voici à quoi ressemblera le futur centre R&D de Daikin pour l'Europe à Gand.

Le géant japonais du chaud et froid a choisi Gand pour son nouveau centre de R&D européen: 140 millions d'euros d'investissement et un gros potentiel d'emplois.

Le groupe japonais Daikin, spécialisé dans les solutions climatiques (chauffage, froid), va construire à partir de l'an prochain un nouveau centre de Recherche et Développement européen à Gand, sur le parc scientifique de son Université (UGent). Il en ira d'un investissement de quelque 140 millions d'euros. Basée à Ostende, Daikin Europe, la tête de pont du géant Daikin Industries Ltd sur le Vieux continent, prévoit d'engager 380 personnes au nouveau centre d'ici 2025.

140
millions d'euros
Daikin Europe va consacrer 140 millions d’euros d'investissement à la construction de son nouveau centre de R&D.

Daikin Europe dispose déjà depuis 2012 d'un centre de R&D à Ostende, avec une succursale à Gand. Mais il s'y trouve désormais à l'étroit. Il a besoin "de plus de moyens, de plus de salles d'essais et de plus grandes installations équipées des technologies les plus modernes", explique-t-il dans un communiqué.

Après avoir étudié plusieurs emplacements possibles pour accueillir le nouveau centre, le groupe a jeté son dévolu sur le site gantois, notamment parce que l'Université de Gand fait partie du Top 100 des meilleures universités au monde et parce qu'elle dipose d'un programme de doctorat en ingénierie mécanique, source de collaborateurs futurs pour Daikin.

Recherche en croissance

Le centre développe ses activités dans la mise au point de solutions de remplacement innovantes pour les techniques de chauffage, de nouvelles pompes à chaleur et de solutions pour les chaînes du froid pour les secteurs alimentaire et pharmaceutique. Il emploie actuellement près de 220 collaborateurs. "La croissance de ce marché de la recherche est principalement due à l’évolution internationale en faveur de l’élimination progressive des systèmes de chauffage utilisant des ressources naturelles précieuses", relève Daikin Europe dans le communiqué, en visant les combustibles fossiles et les émissions de CO2. L’Union européenne joue un rôle pionnier dans ce domaine avec la mise en place du Pacte vert (accélération de la décarbonisation), ce qui se répercute sur les activités du centre.

Daikin Europe représente le groupe japonais sur les marchés européen, africain et du Proche-Orient. Il a réalisé l’an dernier un chiffre d’affaires de quelque 3 milliards d’euros, soit un quart du revenu consolidé du groupe. Il emploie plus de 12.000 collaborateurs.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés