Dana a résisté, mais KNOC l'a emporté

Signe des temps qui changent. Pour la première fois, une compagnie pétrolière publique asiatique a lancé une OPA hostile sur une société britannique. Et l'a emportée.

La compagnie pétrolière sud-coréenne KNOC a racheté la compagnie britannique Dana Petroleum, à l'issue d'un raid boursier révélateur de la volonté des pays asiatiques de sécuriser leur approvisionnement énergétique. C'était la première fois qu'une compagnie pétrolière publique asiatique lançait une OPA hostile sur une société britannique.

Dans un communiqué, la Korea National Oil Compagny (KNOC) a révélé avoir racheté 64,26% des parts du capital de Dana.

Elle s'empare ainsi d'une compagnie basée à Aberdeen, en Ecosse, qui exploite notamment une vingtaine de puits de gaz et de pétrole en mer du Nord. Dana Petroleum est également présente en Egypte.

KNOC a précisé avoir renoncé à ce stade à son objectif initial d'un rachat de 90% du capital, mais que son offre à 1.800 pence par action -qui valorise Dana à environ 2,3 milliards d'euros- restait valable pour les actionnaires intéressés.

Les investisseurs avaient largement parié sur la réussite de l'opération, malgré le rejet de l'offre par Dana qui la trouvait trop faible, car aucune autre compagnie n'avait lancé de contre-offre.

La compagnie britannique a tenté à plusieurs reprises de faire monter les enchères, en estimant que ses actifs et ses perspectives de croissance étaient sous-évalués, mais s'est attirée à chaque fois une sèche fin de non-recevoir.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés