Publicité
Publicité

De Margerie: la crise iranienne n'aura pas d'impact majeur sur le prix du pétrole

Pour le patron de Total, les Iraniens n'ont pas intérêt à bloquer le détroit d'Ormuz. Et alors que, selon Christophe de Margerie, la hausse des cours pétroliers est liée à une série d'autres éléments, en plus de l'Iran, les nouvelles tensions avec l'Iran ne devraient dès lors pas peser outre mesure sur le prix du pétrole.