Deal Eni-Fluxys G imminent

Photo Lieven Van Assche ©Lieven Van Assche

Fluxys G, le holding qui détient 89,97 % des parts de la société cotée Fluxys, est sur le point de boucler le rachat des participations que détient l'Italien Eni dans deux gazoducs paneuropéens. La transaction, dont le prix se situerait entre 800 et 900 millions d'euros, sera assortie d'une augmentation de capital de Fluxys G.

Pour rappel, le groupe pétrolier et gazier italien Eni se voit contraint de se défaire de deux gazoducs traversant l'Allemagne et la Suisse, la législation européenne interdisant le cumul des activités de production, de fourniture et de transport de gaz.

Selon nos informations, le deal devrait être officialisé très prochainement, à un prix oscillant entre 800 et 900 millions d'euros. Le holding détenu à 90 % par Publigaz et à 10 % par la Caisse de dépôt et placement du Québec réaliserait ainsi une des cinq plus grosses acquisitions impliquant une partie belge cette année.

Le financement de cette transaction, en partenariat avec un consortium bancaire, est bouclé. Dans une deuxième phase, Fluxys G devrait procéder à une augmentation de capital, dont l'ampleur n'est pas encore connue.

Le holding avait déjà pris ces derniers mois des mesures pour augmenter ses moyens financier. Il a clôturé en juin un placement obligataire pour 300 millions d'euros. Et il avait conclu, un mois plus tôt, un accord avec BNP Paribas et KBC portant sur une ligne de crédit de 400 millions d'euros, disponible en cas de besoin.

La Caisse de Dépôt et Placement du Québec (CDPQ) devrait pour sa part porter de 10 à environ 20 % sa participation dans la maison-mère de Fluxys. Le groupe canadien ne devrait donc pas disposer d'une minorité de blocage.

Du côté du gestionnaire du réseau de gaz en Belgique, on se refuse à tout commentaire.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés