Démission de la CEO de Sibelga, entre détournement de fonds et sabotage interne

Marie-Pierre Fauconnier a démissionné de son poste de CEO de Sibelga ce dimanche. ©Kristof Vadino

La démission de Marie-Pierre Fauconnier à la tête de Sibelga a été actée ce mardi et Raphaël Lefere a été désigné comme remplaçant ad intérim.

La démission de Marie-Pierre Fauconnier de la tête de Sibelga a été actée par le conseil d'administration de l'entreprise, réuni spécialement ce mardi. Derrière le motif avancé, à savoir "des raisons personnelles et de santé", l'intéressée a reconnu avoir fait régler des frais d'avocats privés par son entreprise, à hauteur de 130.000 euros, sans l'autorisation de son CA.

Derrière le motif avancé, à savoir "des raisons personnelles et de santé", l'intéressée a reconnu avoir fait régler des frais d'avocats privés par son entreprise, sans autorisation du CA.

Depuis, Marie-Pierre Fauconnier, a reconnu "avoir commis une erreur de jugement", la menant ensuite à poser sa démission. Selon elle, toutes les factures liées à son dossier l'opposant à Google et portant sur le déréférencement de pages en ligne faisant mention de son passé politique au sein du PS et d'accusations de harcèlement moral, ont toujours été payées directement par le service juridique de l'entreprise. De son aveu, elle aurait dû, en plus de l'aval de son département juridique, obtenir l’autorisation de CA pour faire régler les frais par son employeur.

Vie privée, vie publique

La question au cœur de cet apparent détournement de fonds est celle-ci: la réputation d'un CEO, même lorsqu'il s'agit de faits (ou d'accusations) pré-datant sa nomination, peut-elle être considérée comme nuisible à l'entreprise? Selon Marie-Pierre Fauconnier, qui s'activait à nettoyer une partie de son passé, notamment des faits jugés "non pertinents et dépassés" par l'Autorité de protection des données, vraisemblablement, oui.

Le CA de Sibelga reproche, en filigrane, à Marie-Pierre Fauconnier d'avoir confondu son image privée et sa fonction publique.

Ici, le CA de Sibelga reproche, en filigrane, à Marie-Pierre Fauconnier d'avoir confondu son image privée et sa fonction publique, rattachée à Sibelga. C'est là la "faute" de l'intéressée: avoir poursuivi son combat juridique personnel sur les deniers de l'entreprise sans en avertir le CA. "Elle a perdu pied", nous glisse-t-on.

Ennemis

Selon plusieurs sources, Marie-Pierre Fauconnier avait conscience, et ce depuis le début de l'"affaire Google", que ces dépenses n'entraient en aucun cas dans le budget juridique. "C'est un abus de pouvoir manifeste", nous dit-on. "Elle a démissionné avant que le CA ne la licencie pour faute grave", souffle-t-on en coulisse.

À ce stade, difficile de distinguer le vrai du faux, tant les déclarations (anonymes) sont polarisées entre deux camps. Marie-Pierre Fauconnier, rare femme à occuper un poste à responsabilité dans le microcosme énergétique belge, est une personnalité polarisante et ne compte pas que des amis dans le secteur.

Pour lui succéder, le CA de Sibelga a décidé de nommer Raphaël Lefere à titre intérimaire. Directeur des ressources humaines de l'entreprise et "ancien" de la maison, l'homme est aussi en charge des affaires juridiques.

Succession politique

Pour la suite, il apparaît difficile d'imaginer un successeur autre qu'issu de l'administration publique. Le poste de CEO de Sibelga souffre en effet d'une rémunération "basse" en comparaison avec les autres postes à responsabilité du secteur. Ici, le package de 250.000 euros par an plus voiture de société et pension complémentaire, serait de nature à décourager les candidats traqués par les chasseurs de têtes et issus du privé.

Or, "le poste de CEO d'un gestionnaire de réseau de distribution exige, et ce particulièrement à l'ère de la transition énergétique, une grande connaissance du secteur de l'énergie et des compétences managériales", nous affirme un acteur du secteur. Si l'étiquette politique ne devrait, en principe, pas être un frein, il semble primordial qu'elle s'accompagne des compétences requises pour diriger une entreprise à l'expertise aussi spécifique que Sibelga.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés