Douche froide pour les clients de Lampiris

©BELGA

La réputation du fournisseur d'énergie verte prend un coup auprès de ses clients. Déçus de son rachat par le groupe pétrolier Total, ils se demandent si leur électricité restera bien verte.

Lampiris a séduit quelque 850.000 Belges depuis sa création en 2003. Ses arguments? Vert, belge et moins cher. Mais voilà que le fournisseur d'énergie a annoncé son rachat par le groupe pétrolier français Total et c'est la désillusion pour ses clients qui ont exprimé en masse leurs doutes et leur colère, notamment sur les réseaux sociaux.

Ils se sentent trahis de passer entre les mains d'un groupe pétrolier, alors qu'ils avaient signé un contrat avec un fournisseur qui promet une énergie 100% verte. Mais Lampiris se défend dans un courrier qu'il a envoyé à ses clients. "Pas de panique! Notre identité et nos valeurs restent inchangées", promet-il en ajoutant que "Lampiris et Total partagent la même vision de l’énergie de demain".

Il est vrai que Total s'intéresse à l'énergie verte. Le groupe a déjà acquis le fabricant américain de panneaux et de centrales solaires SunPower et s'est lancé dans le stockage de l'électricité en rachetant le spécialiste français des batteries Saft. Il veut par ailleurs accroître d'ici à 2035 sa présence dans la chaîne du gaz, de l'électricité et des énergies renouvelables. Mais le chemin est encore long

Nombreux sont désormais les clients de Lampiris qui ont annoncé sur les réseaux sociaux qu'ils voulaient changer de fournisseur et sont à la recherche d'alternatives.

Jean-Marc Nollet, le chef de groupe Ecolo à la Chambre, n'a pas traîné pour récupérer l'information et renvoyer vers le comparateur d'énergies vertes de l'association Greenpeace.

.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés