EDF Luminus restructure en Belgique

L'énergéticien entend réduire de 20% ses coûts opérationnels d'ici 2015. Il a confirmé jeudi la mise à l'arrêt de la centrale TGV de Seraing.

Un conseil d'administration était prévu mercredi après-midi et le plan présenté ce jeudi matin aux représentants des travailleurs lors d'un conseil d'entreprise extraordinaire. Les syndicats redoutaient la mise hors service (temporaire ou définitive) des centrales de Seraing ou d'Angleur. On apprend ce jeudi que l'énergéticien a confirmé la mise à l'arrêt de la centrale TGV (Turbine Gaz-Vapeur) de Seraing.

Par ailleurs, EDF lance un programme de restructuration en Belgique avec à la clé une réduction des coûts de 20% d'ici 2015.

"Ce qui a été annoncé est bien plus important que ce que nous craignions", indique Didier Nicaise, secrétaire fédéral CGSP Gazelco. "L'avenir des unités d'Angleur et de Seraing est conditionné par la mise en place d'un mécanisme de soutien du Gouvernement. S'il ne se positionne pas, nous allons vers une fermeture pure et simple."

Selon le syndicaliste, EDF-Luminus envisagerait également ne pas renouveler les CDD, ni de remplacer les départs naturels. Des départs anticipés pourraient être proposés aux plus de 55 ans. Les services administratifs, situés Ilot Saint-Michel à Liège, pourraient être ramenés à Bruxelles.

"La direction a refusé de nous communiquer des chiffres au niveau humain, mais une centaine d'emplois pourraient être touchés", indique Didier Nicaise. "Actuellement, 250 personnes travaillent pour EDF Luminus dans la région liégeoise. Il semble que le but non avoué de la direction soit de limiter ce nombre à 108. À l'échelle de la Belgique, de 1.080 agents aujourd'hui, on pourrait passer à 800.".

La direction avance le nombre de 50 emplois menacés à Seraing sans préciser de chiffres pour l'ensemble de la Belgique

 

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés