Encore un fournisseur d'énergie qui jette l'éponge

©Photo News

Décidément, les temps sont durs pour les fournisseurs de gaz et d'électricité. Après Belpower, Enovos, Comfort Energy puis Energy People, c’est au tour de Zéno (ex-Klinkenberg Energy) d’arrêter ses activités à destination des particuliers en Belgique.

Le scénario se répète: ce mardi, c’est au tour de l’ex-Klinkenberg Energy, rebaptisé Zéno, qui s’était lancé dans la bagarre de la fourniture d’énergie fin 2015, de jeter l'éponge. Il annonce qu’il cesses ses activités à destination du marché des particuliers. Et comme cela avait été le cas de ses prédécesseurs, Belpower, Enevos, Comfort Energy puis Energy People, il a conclu un accord commercial avec Mega, le petit fournisseur d’électricité et de gaz liégeois qui monte, qui propose aux anciens clients particuliers de Zéno de les accueillir.

15.000
clients
Zéno fournissait environ 15.000 clients, principalement en Wallonie

• Pourquoi? Pour habiller sa décision, Zéno met en avant son envie de se consacrer à 100% à sa clientèle professionnelle. "Nous avons des demandes de plus en plus spécifiques, notamment en matière de services d’optimisation énergétique, et nous voulons libérer du temps pour cela ", explique Sébastien Otten, administrateur délégué de Zéno.

Nous perdons 80% de notre temps à servir 20% des volumes. C’est la raison pour laquelle nous avons pris cette décision stratégique.
Sébastien Otten
Administrateur délégué de Zéno

En insistant un peu, Zéno, filiale de la PME liégeoise Michel Klinkeberg, une entreprise familiale spécialisée dans le placement d’installations électriques, de système de chauffage, d’alarmes ou de panneaux photovoltaïques, reconnaît aussi que le marché résidentiel s’avère plus difficile qu’escompté. "Le cadre régulatoire change sans cesse, de nouvelles obligations de service public vont nous être imposées au 1er avril, les impayés sont en nette progression, surtout en Wallonie, et la rentabilité n’est là que si on a une masse très importante, poursuit Sébastien Otten. Nous perdons 80% de notre temps à servir 20% des volumes. C’est la raison pour laquelle nous avons pris cette décision stratégique."

La faillite d’Anode ne jouerait aucun rôle ici, même si la disparition de cet acteur-clé du secteur de l’énergie qui offrait des services d’équilibre et d’approvisionnement à toute une série de petits acteurs semble bien avoir précipité la chute d’autres fournisseurs. "Nous avions trouvé une solution alternative satisfaisante, alors que d’autres n’ont pas eu cette opportunité, affirme Sébastien Otten. Si cet élément avait joué, nous aurions remis la totalité de notre portefeuille, pas seulement la clientèle résidentielle."

Zéno, qui annonce quelque 15.000 clients, principalement en Wallonie, les a avertis personnellement, en les informant de la proposition commerciale de Mega, qui livre actuellement près de 250.000 compteurs en Belgique et n’arrête pas de grignoter des parts de marché. Les clients de Zéno sont bien entendu libres de leur choix, et ont tout intérêt à comparer les différentes offres disponibles sur le marché.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect