Publicité

Fin de parcours pour le fournisseur Energy2Business

Le niveau très élevé des prix de gros de l'électricité et du gaz risque d'encore faire d'autres victimes dans le secteur. ©BELGAIMAGE

Le fournisseur d'électricité et de gaz wallon a dû jeter l'éponge. La forte hausse des prix de gros ces derniers mois ont anéanti son espoir d'être racheté.

Les prix élevés de l'électricité et du gaz sur les marchés de gros ont fait une nouvelle victime parmi les fournisseurs: Energy2Business, qui alimentait un portefeuille d'un peu plus de 3.000 clients professionnels (entreprises publiques et collectivités) en Wallonie, a fait aveu de faillite. Le tribunal de l'entreprise de Liège a ensuite déclaré la fin de parcours pour cette société qui avait vu le jour en 2015 sous le nom de Zeno Belgium.

3.000
clients d'Energy2Business
Energy2Business comptait encore 3.000 clients b-to-b en portefeuille au moment du dépôt de bilan.

Energy2Business aura connu un parcours jalonné d'embûches. En 2018, elle avait dû composer avec la faillite du groupe néerlandais Anode Energy, auprès de qui elle se fournissait elle-même en courant et qui lui avait permis de proposer des prix très attractifs à ses clients finaux. Elle avait alors cédé son portefeuille de clients résidentiels à Mega pour se recentrer sur une clientèle uniquement "business".

Les fortes variations des prix d'achat de l'énergie lui ont mené la vie dure en 2019, puis la crise pandémique de 2020 a mis plusieurs de ses clients en sommeil ou en difficulté. Endettée à hauteur de plus de 5 millions d'euros et délestée de capitaux propres (devenus négatifs), Energy2Business espérait se relancer via une procédure en réorganisation judiciaire engagée (PRJ) en avril dernier. Elle a d'abord entamé une PRJ par accord collectif avec ses créanciers, avant de se résoudre en juin à glisser vers une PRJ par transfert d'actif.

Energy2Business s'est retrouvée prise en étau entre des prix d'achats au plus haut et des prix facturés aux clients trop bas parce que fixés dans le cadre de contrats annuels.

Elle tablait sur la traditionnelle baisse des prix de l'énergie au cours du printemps et de l'été pour se refaire une santé et attirer ainsi des candidats acquéreurs. Il n'en a rien été: les prix ont continué de grimper. Avec pour conséquence qu'Energy2Business s'est retrouvée littéralement prise en étau entre des prix d'achats au plus haut et des prix facturés aux clients trop bas parce que fixés dans le cadre de contrats annuels.

"Sur le marché de gros, le prix de l'électricité est passé de 45 à 50 euros par mégawatt à plus de 100 euros, nous dit une source interne. Or la plus grande partie de nos clients ont choisi des formules à prix fixe sur 12 ou 24 mois."

"La plus grande partie de nos clients ont choisi des formules à prix fixe sur 12 ou 24 mois."
Une source interne à Energy2Business

Pas trop grave pour ses clients, toutefois, puisque la continuité de l'approvisionnement leur est garantie. Ils se verront basculés vers un fournisseur de substitution, dont l'identité dépendra de la localité où se trouve leur siège et du gestionnaire de réseau de distribution (GRD) de la région. À Liège, terre d'origine d'Energy2Business, par exemple, dès lors que le GRD est Resa, le nouveau fournisseur sera Luminus.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés