GDF Suez confirme son offre sur Enea

Le groupe français est candidat au rachat de 51% du numéro trois polonais de l'énergie. La dernière tentative de vente d'Enea s'était soldée par un échec après le retrait de l'Allemand RWE.

Le groupe français GDF Suez a déposé une offre de rachat sur le numéro trois polonais de l'énergie, Enea, affirme son PDG Gérard Mestrallet, dans un entretien au Nouvel Observateur à paraître jeudi, confirmant des informations parues dans la presse polonaise.

"Nous déposons (...) une offre dans le cadre de la privatisation du 3e électricien polonais Enea", déclare M. Mestrallet dans cet entretien.

Les candidats au rachat de 51% d'Enea avaient jusqu'à vendredi dernier pour déposer leur offre. Enea est actuellement détenu à 60,43% par le Trésor polonais et à 18,7% par le suédois Vattenfall.

Outre GDF Suez, le français EDF, l'espagnol Iberdrola, l'italien Enel et le polonais Kulczyk feraient partie des candidats au rachat d'Enea, selon la presse polonaise.

Le prix de vente pourrait avoisiner 1,2 milliard d'euros, selon le quotidien Parkiet.

Le Trésor polonais avait déjà essayé de vendre Enea en 2009 mais l'allemand RWE, seul candidat au rachat, s'était retiré de l'appel d'offres.

Enea fournit 20% de l'électricité en Pologne et approvisionne 2,3 millions de foyers.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés