Publicité
Publicité

GDF Suez et International Power bientôt mariés?

Le groupe énergétique français négocie de nouveau une prise de contrôle de son concurrent britannique, après avoir mis fin en janvier à une première phase de discussions.

GDF Suez GDF a confirmé lundi matin les informations publiés la veille par le "Financial Times" sur son site Internet. Le groupe français d'énergie a indiqué que des discussions préliminaires se poursuivaient avec International Power sur un rapprochement éventuel. Il a précisé que ce rapprochement serait réalisé par l'émission d'actions nouvelles International Power au profit de GDF Suez et qu'il deviendrait alors l'actionnaire majoritaire du nouvel ensemble International Power.

GDF Suez indique toutefois qu'il n'y a à ce stade aucune certitude sur la conclusion d'un accord ou sur le calendrier, alors que selon le "FT" la confirmation officielle des pourparlers pourrait intervenir dès ce lundi et, selon le site web du quotidien "Les Echos", GDF Suez devrait réunir un conseil de surveillance ce lundi à 15 heures afin de présenter le projet de rapprochement avec International Power.

Pour rappel, dimanche soir, le site du "FT" indiquait que GDF Suez négociait de nouveau avec International Power une prise de contrôle de son concurrent britannique, après avoir mis fin en janvier à une première phase de discussions. Pour augmenter la probabilité d'aboutir à un rapprochement, les deux parties souhaiteraient intégrer un volet en numéraire à l'opération, alors que le scénario évoqué fin 2009 ne prévoyait qu'un échange d'actifs.

Selon le site du quotidien britannique, GDF Suez fusionnerait ses activités internationales avec International Power en une seule société, dont elle conserverait le contrôle. Pour dédommager ses actionnaires existants, dont la participation serait inévitablement diluée dans le nouvel ensemble, International Power pourrait leur verser un dividende exceptionnel en numéraire.

Le rachat d'International Power permettrait à GDF Suez d'atteindre une capacité de production d'électricité de 100 gigawatts (GW), contre 68 GW à ce jour. L'ancien Gaz de France a justement pour ambition d'atteindre 100 GW de capacités de production d'ici à 2013.

International Power, coté à la Bourse de Londres, détient 45 centrales électriques dans le monde, dont une demi-douzaine au Royaume-Uni, des actifs qui s'inscriraient parfaitement dans les ambitions à l'international de GDF Suez.

Son concurrent hexagonal EDF avait mis la main en septembre 2008 sur l'exploitant de centrales nucléaires British Energy, pour la somme de 13,5 milliards d'euros.

International Power a réalisé en 2009 un bénéfice net de 996 millions de livres (1,17 milliard d'euros environ) et un chiffre d'affaires de 5,09 milliards de livres (6,02 milliards d'euros), contre 79,9 milliards d'euros pour GDF Suez.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés