GDF va livrer 2,6 millions de tonnes à la Chine

Gerrad Mestrallet annonçant l'accord ce samedi.

GDF a signé samedi un contrat pour livrer 2,6 millions de tonnes de gaz naturel liquéfié (GNL) à la Chine entre 2013 et 2016. Un contrat similaire avec la Corée du Sud avait été évalué à 760 millions d'euros.

GDF a signé samedi un contrat pour livrer 2,6 millions de tonnes de gaz naturel liquéfié (GNL) à la Chine entre 2013 et 2016, lors d'une cérémonie à Shanghai en présence de son PDG Gérard Mestrallet, a constaté un journaliste de l'AFP.

L'accord a été signé avec le groupe pétrolier China National Offshore Oil Corporation (CNOOC). Aucun montant n'a été rendu public.

Ce contrat "représente une étape majeure pour notre présence dans le secteur énergétique en Chine", a déclaré M. Mestrallet, de passage à Shanghai avec Jean-Marie Dauger, vice-président de GDF Suez.

GDF Suez, déjà très présent sur le marché de l'environnement en Chine, espère se développer dans celui de l'énergie. En août dernier, le groupe français a déjà effectué une première livraison de GNL à Shanghai.

"La Chine va devenir un acteur important pour l'industrie gazière dans les décennies à venir. C'est une des raisons pour laquelle le groupe a décidé de se développer en Asie", a expliqué M. Dauger.

La Chine a des besoins énergétiques en rapide augmentation pour alimenter sa très forte croissance économique, et l'aggravation de la pollution à travers le pays pousse Pékin à développer les énergies propres.

"Ce nouveau contrat va contribuer aux économies d'énergie, à la réduction des émissions de CO2 et au développement d'une économie à faible teneur en carbone en Chine", a souligné lors de la signature du contrat Wang Jiaxiang, président adjoint de CNOOC et président de sa branche CNOOC Gas and Power Group.

CNOOC est le premier producteur chinois de pétrole brut et de gaz naturel offshore. Il possède un portefeuille d'approvisionnement en GNL d'environ 16 millions de tonnes par an.

GDF Suez a annoncé fin septembre avoir conclu un contrat portant sur la vente de 2,5 millions de tonnes de GNL au groupe gazier public sud-coréen Kogas sur trois ans. La transaction a été évaluée à 1 milliard de dollars (720 millions d'euros) par la presse économique.

Le PDG de GDF Suez s'est dit ouvert pour coopérer avec des groupes chinois sur des projets hors de Chine. "Ces coopérations pourraient se faire dans le domaine de l'eau, de l'électricité et des services énergétiques", a indiqué Gérard Mestrallet.

Le GNL acheminé vers la Chine devrait notamment provenir d'Australie. En janvier, GDF Suez avait acheté 60% dans trois champs gaziers dans le bassin de Bonaparte en Australie pour 200 millions de dollars. Une unité flottante de liquéfaction de gaz d'une capacité prévue de 2 millions de tonnes par an doit y être installée.

Au total, les approvisionnements de GDF Suez en gaz naturel liquéfié représentent 16,5 millions de tonnes par an.

Dans le domaine du nucléaire, M. Mestrallet a assuré n'avoir aucun projet en Chine en plus de la récente signature d'un accord entre sa filiale belge Tractebel et China National Nuclear Corporation (CNNC) pour la production de combustible nucléaire.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés