General Electric cède son activité biopharma pour 21 milliards et bondit en Bourse

©REUTERS

GE a cédé sa division biopharma à Danaher pour 21,4 milliards de dollars. L'annonce a fait bondir de plus de 6% le titre de General Electric à Wall Street.

Cette cession à 21,4 milliards de dollars (18,8 milliards d'euros) de son activité biopharma permettra à General Electric de réduire son endettement et de renforcer son bilan. Pour rappel, le groupe américain GE est engagé dans une vaste restructuration pour tenter de surmonter ses difficultés: il doit faire face aux pertes liées à sa branche financière, ce qui l'oblige à se séparer de ses actifs non stratégiques.

→ L'annonce a fait bondir le titre General Electric de plus 6,39% à Wall Street ce lundi, tandis que l'action Danaher s'est octroyé 8,52%.

21,4 milliards
de dollars
C'est le montant de la cession biopharma de GE à Danaher.

Il s'agit de la première cession importante menée par le nouveau directeur général du groupe, Larry Culp, qui a par ailleurs occupé les mêmes fonctions chez Danaher pendant plus de dix ans, jusqu'en 2014. Il explique: "Cela montre que nous appliquons notre stratégie en prenant des mesures réfléchies et volontaires pour réduire l'endettement et renforcer notre bilan."

Concrètement, l'activité biopharma de GE fournit des produits et des services pour la recherche pharmaceutique et le développement de traitements. Elle fait partie de la division "Life Sciences" du conglomérat industriel américain. Danaher développe pour sa part des technologies destinées aux secteurs médical, mais aussi agroalimentaire.

GE retirera 21 milliards de dollars en numéraire de la part de Danaher, qui reprendra également certains engagements en matière de retraite du conglomérat. Les autres activités de la division "Life Sciences", qui fabrique des produits dédiés à l'imagerie moléculaire pour la radiologie, resteront dans le portefeuille de soins de santé de la société.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés